Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation de l’initiation du fébuxostat durant une crise de goutte aiguë. Étude clinique randomisée prospective - 04/05/21

Doi : 10.1016/j.rhum.2021.02.004 
Ruixia Sun a, b, 1, Jie Lu a, , b, 1, 2 , Hui Li a, b, Xiaoyu Cheng a, b, Ying Xin a, b, Changgui Li a, , b, 2
a Shandong Provincial Key Laboratory of Metabolic Diseases and Qingdao Key Laboratory of Gout, Department of Endocrinology and Metabolism, the Affiliated Hospital of Qingdao University, 266003 Qingdao, Chine 
b Qingdao University, Institute of Metabolic Diseases, 266003 Qingdao, Chine 

Auteurs correspondants.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Points essentiels

L’initiation du traitement hypouricémiant durant une crise de goutte aiguë reste une stratégie peu concluante en raison du manque de preuves cliniques.
Nous mettons en évidence l’obtention rapide du taux cible d’acide urique après l’initiation du fébuxostat durant une crise de goutte aiguë.
Aucune différence significative concernant la douleur quotidienne, la récurrence des crises, les marqueurs de l’inflammation ou les effets indésirables après l’initiation du fébuxostat n’a été observée.
La bonne compliance de l’initiation du fébuxostat durant une crise de goutte aiguë souligne les effets potentiels à long-terme chez les patients souffrant de goutte aiguë.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectif

Le traitement hypouricémiant est recommandé dans la prise en charge de la goutte. Cependant, l’instauration de ce traitement durant une crise de goutte aiguë est mal connue. Cette étude avait pour but d’évaluer l’efficacité et la sécurité du fébuxostat lorsqu’administré dès le début d’une crise de goutte aiguë.

Méthodes

Une étude clinique prospective randominée cas témoins a été menée pendant 12 semaines chez des patients atteints de goutte primitive et admis pour une crise de goutte aiguë. Les sujets ont été répartis de manière aléatoire dans le groupe fébuxostat qui prévoyait une dose quotidienne de 40mg administrée pendant la crise de goutte ou dans le groupe témoin auquel une dose quotidienne de 40mg de fébuxostat était administrée après la crise de goutte. Tous les patients ont reçu des traitements antalgiques et anti-inflammatoires appropriés. Les taux sériques d’acide urique (AU) ont été contrôlés durant la totalité de l’étude. La douleur, mesurée sur une échelle visuelle analogique (EVA) et le taux de récurrence de la goutte ont été utilisés comme critères de jugement principaux. Les marqueurs biologiques de l’inflammation liée aux crises ont été sélectionnés comme critères de jugement secondaires.

Résultats

Cinquante-deux patients ont participé à l’étude (groupe fébuxostat : n=28 ; groupe témoin : n=24). Aucune différence significative relative aux scores EVA n’a été détectée entre les deux groupes durant les 14 premiers jours d’observation. L’administration de fébuxostat a diminué de manière significative les taux sériques d’AU durant les deux premières semaines. Cependant, aucun changement du taux de récurence de la goutte ou des marqueurs de l’inflammation liée aux crises n’a été observé dans le groupe fébuxostat ou le groupe témoin. Les effets indésirables liés au traitement ont été modérés et similaires entre les deux groupes.

Conclusion

L’instauration d’un traitement hypouricémiant par fébuxostat durant un accès aigu goutteux n’a mis en évidence aucune différence significative concernant la douleur quotidienne, la récurence des crises ou les effets indésirables. Le traitement a diminué de manière significative les taux sériques d’AU durant la phase précoce et pourrait avoir des bénéfices à long terme chez ces patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Crise de goutte aiguë, Fébuxostat, Traitement hypouricémiant, Évaluation


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais la référence anglaise de Joint Bone Spine avec le doi ci-dessus.


© 2021  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 88 - N° 3

P. 216-222 - mai 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pertinence des tests de laboratoire dans le diagnostic des rhumatismes inflammatoires chez des patients nouvellement orientés vers un rhumatologue
  • Azin Ahrari, Sierra S. Barrett, Pari Basharat, Sherry Rohekar, Janet E. Pope
| Article suivant Article suivant
  • Conséquences de l’ankylose rachidienne sur la fragilité osseuse trabéculaire au scanner dans une population de spondyloarthrite ankylosante. Étude rétrospective
  • Marine Fauny, Caroline Morizot, Edem Allado, Frank Verhoeven, Eliane Albuisson, Marie Semaan, Astrid Pinzano, Isabelle Chary-Valckenaere, Damien Loeuille

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.