Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Implications thérapeutiques des mutations B-RAF dans le cancer colo-rectal - 08/05/21

Therapeutic implications of B-RAF mutations in colo-rectal cancer

Doi : 10.1016/j.jchirv.2021.02.010 
H. Lebrun a, A. Turpin b, P. Zerbib a,
a Service de chirurgie digestive et transplantation, Hôpital Claude-Huriez, CHRU de Lille, Lille Université Nord de France, Lille, France 
b Service d’Oncologie Médicale, Hôpital Claude-Huriez, CHRU de Lille, Lille Université Nord de France, Lille, France 

Auteur correspondant. 2, avenue Oscart-Lambret, 59000 Lille, France.2, avenue Oscart-LambretLille59000France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Saturday 08 May 2021

Highlights

La mutation B-RAF est un facteur reconnu de mauvais pronostic du CCR, surtout en situation métastatique.
En 1ère ligne de traitement métastatique, le schéma de traitement par chimiothérapie intensifiée de type FOLFIRINOX+Bevacizumab a récemment été remis en question au profit d’une bi-chimiothérapie associant FOLFOX+Bevacizumab.
Les inhibiteurs de B-RAF n’ont pas d’intérêt en monothérapie. La Haute Autorité de Santé a octroyé l’autorisation de mise sur le marché à la double association Encorafenib+Cetuximab dans le traitement de 2e ligne des CCR métastatiques et n’a pas retenu la triple association (Encorafenib+Cetuximab+Binimetinib) comme alternative possible en raison d’effets indésirables plus importants. Cette triple inhibition (EGFR, B-RAF, MEK) est actuellement en cours d’évaluation en 1ère ligne métastatique.
L’immunothérapie est efficace dans les CCR MSI, y compris chez les patients présentant une mutation B-RAF.
La chirurgie des métastases hépatiques chez les patients porteurs d’une mutation B-RAF doit être envisagée chaque fois que possible après un bilan exhaustif à la recherche d’une carcinose péritonéale et de métastases à distance, même si on reconnaît que la récidive tumorale après hépatectomie est plus fréquente et plus grave dans cette situation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Les cancers colorectaux (CCR) avec une mutation du gène B-RAF ont un pronostic particulièrement sombre. Dans cette situation, l’intérêt d’une chimiothérapie intensifiée associée à un anti-VEGF (Vascular endothelial growth factor) en 1ère ligne de traitement des CCR métastatiques a été récemment remise en question. Chez les patients présentant une mutation B-RAF, l’efficacité des anti-EGFR (Epidermal Growth Factor Receptor) associée à une chimiothérapie reste incertaine en 1ère ligne de traitement métastatique alors que celle des anti-VEGF est démontrée. Les pistes thérapeutiques inhibant l’activité B-RAF, inefficaces en monothérapie, ont reçu une autorisation de mise sur le marché en association aux anti-EGFR en 2e ligne de traitement des CCR métastatiques. L’immunothérapie a donné des résultats très encourageants dans une étude de phase III récente chez les patients MSI (Instabilité des Microsatellites), et ce, quel que soit le statut B-RAF. Enfin, de nouvelles thérapeutiques ciblant les autres protéines RAF et d’autres récepteurs spécifiques sont en cours de développement. La chirurgie des métastases hépatiques chez les patients porteurs d’une mutation B-RAF doit être envisagée chaque fois que possible, après un bilan exhaustif à la recherche d’une carcinose péritonéale et de métastases à distance, selon des modalités techniques identiques à celles des patients sans mutation B-RAF.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Colorectal cancers (CRC) with B-RAF mutation carry a particularly poor prognosis. In this context, the value of first-line intensified chemotherapy associated with an anti-VEGF (Vascular endothelial growth factor) to treat metastatic CRC has recently been called into question. In patients with mutated B-RAF, the efficacy of first-line anti-EGFR (Epidermal Growth Factor Receptor) associated with chemotherapy for treatment of metastatic CRC is uncertain while that of anti-VEGF has been shown to be effective. The therapeutic pathways involving inhibition of B-RAF activity, although ineffective as monotherapy, have received marketing authorization when used in association with anti-EGFR for second-line treatment of metastatic CRC. Immunotherapy has provided very encouraging results in a recent phase III study in patients with microsatellite instability, irrespective of their B-RAF status. Finally, new therapies, targeting other RAF proteins and other specific receptors are currently under development. Surgery for liver metastases in patients with the B-RAF mutation should be considered whenever possible, after a complete search for peritoneal carcinomatosis and distant metastases, similarly to workup for patients without the B-RAF mutation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer colo-rectal, B-RAF, Immunothérapie, Triple inhibition

Keywords : Colorectal cancer, B-RAF, Immunotherapy, Triple inhibition


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.