Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La radio-cytologie axillaire préopératoire est-elle justifiée après l’ACOSOG Z001 ? - 09/05/21

Is preoperative axillary radio-cytology justified after ACOSOG Z001?

Doi : 10.1016/j.bulcan.2021.02.010 
Antoine Defer 1, , Vincent Tessier 1, Juliette Haudebourg 2, Magali Dejode 1, Marie Gosset 1, Emmanuel Barranger 1, Yann Delpech 1
1 Centre Antoine-Lacassagne, département de chirurgie sénologique, onco-gynécologique et reconstruction, 33, avenue de Valombrose, 06189 Nice cedex 2, France 
2 Centre Antoine-Lacassagne, département des laboratoires, laboratoire d’anatomocytopathologie, 33, avenue de Valombrose, 06189 Nice cedex 2, France 

Antoine Defer, Centre Antoine-Lacassagne, département de chirurgie sénologique, onco-gynécologique et reconstruction, 33, avenue de Valombrose, 06189 Nice cedex 2, France.Centre Antoine-Lacassagne, département de chirurgie sénologique, onco-gynécologique et reconstruction33, avenue de ValombroseNice cedex 206189France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Sunday 09 May 2021

Résumé

Introduction

Le cancer invasif du sein sans adénopathie clinique (cN0) est actuellement exploré par la technique du ganglion sentinelle sauf en cas de screening radio-cytologique préopératoire positif où le curage axillaire reste systématique d’emblée. Depuis la publication de l’essai ACOSOG-Z0011, une abstention du curage axillaire est envisageable chez les patientes présentant moins de trois ganglions sentinelle métastatiques, ce qui remet en question l’intérêt du screening radio-cytologique axillaire potentiellement générateur d’un surtraitement chirurgical axillaire. L’objectif de cette étude était d’étudier les patientes cliniquement N0 avec cytologie axillaire positive et de le comparer à un groupe de patientes avec ganglion sentinelle positif.

Méthode

Cent quarante-sept patientes présentant un cancer du sein cN0 pN+ traitées entre 2014 et 2016 ont été sélectionnées rétrospectivement. Deux groupes ont été constitués selon l’évaluation radio-cytologique initiale. Un curage axillaire était systématiquement réalisé.

Résultats

Les 31 patientes avec cytologie axillaire positive (n=31 vs n=116) présentaient plus de ganglions métastatiques (p=0,01) au curage axillaire, des tumeurs de plus grand volume (p<0,001), moins différenciées (p<0,001), et une survie sans récidive plus courte (p=0,0114). Il est également apparu que 38,7 % des patientes avec une cytologie positive présentaient au maximum deux ganglions métastatiques et pourraient, selon les résultats de l’ACOSOG, bénéficier d’une désescalade thérapeutique.

Conclusion

Le screening radio-cytologique reste indispensable afin de sélectionner un sous-groupe de patientes avec une charge tumorale ganglionnaire importante. Des études complémentaires sont nécessaires afin de pourvoir proposer une désescalade thérapeutique à un tiers de ces patientes sans risque de sous-traitement pour les deux tiers restants.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Invasive breast cancer without clinical adenopathy (cN0) is currently explored by the sentinel node (GS) technique, except in the case of positive preoperative radio-cytological screening, where axillary curage (CA) remains systematic from the outset. Since the publication of the ACOSOG-Z0011 trial, abstention from CA is possible in patients presenting less than three metastatic GS. As a result, the value of axillary radio-cytological screening is being questioned as it could potentially lead to axillary surgical over-treatment. The objective of this study was to study clinically N0 patients with positive axillary cytology and to compare it to a group of patients with positive GS.

Method

One hundred and forty-seven patients with cN0 pN+ breast cancer treated between 2014 and 2016 were selected retrospectively. Two groups were constituted according to the initial radio-cytological evaluation. A CA was systematically performed.

Results

Thirty-one patients with positive axillary cytology (n=31 vs. n=116) had more metastatic lymph nodes (P=0.01) in the AC, larger (P<0.001), less differentiated (P<0.001) tumours, and shorter recurrence-free survival (P=0.0114). It also appeared that 38.7 % of patients with a positive cytology had at most two metastatic nodes and could, according to the results of ACOSOG, benefit from therapeutic de-escalation.

Conclusion

X-ray cytological screening remains essential in order to select a subgroup of patients with a high lymph node tumour load. Additional studies are necessary in order to be able to offer therapeutic de-escalation to 1/3 of these patients without the risk of under-treatment for the remaining 2/3.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cytoponction ganglionnaire, Axillaire, Survie, Tumeur, Sein

Keywords : Lymph node cytopunction, Axillary, Survival, Tumor, Breast


Plan


© 2021  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.