Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les thérapeutiques ciblées en oncologie thoracique - 17/04/08

Doi : RMR-06-2004-21-3-0761-8425-101019-ART14 

E. Quoix [1],

M. Beau-Faller [2],

J.-Y. Douillard [3],

B. Milleron [4]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La meilleure connaissance des altérations de la physiologie cellulaire dans les processus de cancérisation a permis la mise au point de thérapeutiques ciblées qui viendront probablement en complément plutôt qu'en remplacement des armes thérapeutiques traditionnelles que sont la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie.

État des connaissances

Dans le domaine de l'oncologie thoracique, les thérapeutiques ciblées étudiées peuvent interagir avec des facteurs de croissance et leurs récepteurs (soit par inhibition de la liaison ligand-récepteur, soit par inhibition de l'activité tyrosine-kinase du récepteur), peuvent inhiber la voie de transduction du signal. Plusieurs stratégies ont été utilisées pour interférer avec les voies de signalisation intra-cellulaire : acides nucléiques anti-sens éteignant l'expression de certains gènes ou inhibiteurs des enzymes responsables des modifications biochimiques qui permettent l'activité des protéines de signalisation (inhibiteurs de la farnésylation par exemple).

Perspectives

Certaines thérapeutiques ciblées visent à inhiber l'angiogénèse en perturbant l'activité du VGEF ou d'autres facteurs pro-angiogéniques, en inhibant des enzymes telles COX-2 qui stimulent l'action des facteurs angiogéniques, voire en ciblant les facteurs de survie des cellules endothéliales ou les enzymes (métalloprotéases) permettant la migration de ces cellules endothéliales. Les inhibiteurs de métalloprotéases expérimentés de longue date n'ont donné que des résultats négatifs jusqu'à présent.

Conclusions

Parmi les thérapeutiques ciblées, celles qui sont actuellement au stade de développement le plus avancé sont sans conteste les inhibiteurs de l'EGF-R (anticorps monoclonaux ou inhibiteurs de tyrosine kinase) qui, lorsqu'ils sont actifs, peuvent entraîner des réponses durables au prix d'une faible toxicité.

Abstract

Targeted therapies in thoracic oncology

Introduction

Better understanding of the alterations of cellular physiology during carcinogenesis has resulted in the development of new anticancer agents called biological targeted therapies. These therapies will probably complement the traditional treatments (surgery, radiotherapy and chemotherapy).

State of the art

In thoracic oncology, targeted therapies may interfere with signal transduction by interaction with growth factors receptors. This is the case with monoclonal antibodies directed against the extracellular part of the receptors and with small molecules inhibiting the intracellular part of the receptors (for example, EGF-R).

Perspectives

Other strategies include the use of farnesyl transferase inhibitors or of antisense oligonucleotides; the new therapies may also inhibit angiogenesis by targeting either the VEGF receptor or the matrix metalloproteases. Inhibitors of metalloproteases were the first targeted agents tested. However, all published studies on metalloproteases inhibitors have been negative so far.

Conclusions

Currently, the agents most advanced in clinical development are the EGFR inhibitors (either monoclonal antibodies or small molecules inhibiting tyrosine-kinases) which, in those that have clinical activity, may produce a sustained response at a cost of a degree of toxicity.


Mots clés : Cancer bronchique primitif , Anticorps anti EGF-R , Anticorps anti VEGF-R , Inhibiteurs de tyrosine kinase , Métalloprotéases , Inhibiteurs des COX-2 , Farnésyl transférase

Keywords: Lung Cancer , Anti EGF-R Monoclonal Antibodies , Tyrosine Kinase Inhibitors , Metalloproteases , COX-2 Inhibitors , Farnesyltransferase


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 21 - N° 3

P. 527-537 - juin 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Bases moléculaires des dyskinésies ciliaires primitives
  • A. Moore, S. Amselem, B. Duriez, E. Escudier
| Article suivant Article suivant
  • Exposition à la fumée du tabac et risque infectieux bactérien
  • V. Trosini-Desert, P. Germaud, B. Dautzenberg

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.