Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Bon usage de la prescription de psychostimulants chez l'enfant et l'adolescent - 27/05/21

[37-218-A-32]  - Doi : 10.1016/S0246-1072(21)41881-X 
X. Benarous a,  : Pédopsychiatre, maître de conférences des Universités, praticien hospitalier, J.M. Guilé a : Professeur, D. Purper-Ouakil b : Médecin psychologique de l'enfant et de l'adolescent [MPEA1], H. Lahaye a : Pédopsychiatre, maître de conférences des Universités, praticien hospitalier
a Service de psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent, CHU Amiens-Picardie, Amiens, France 
b Hôpital Saint-Éloi, CHU de Montpellier, Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le méthylphénidate (MPH) utilisé depuis plus de 50 ans reste actuellement le traitement de première ligne dans le traitement médicamenteux du trouble déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Ces dernières années, des traitements composites associant des formes à libération immédiate et prolongée ont simplifié la prescription de cette molécule avec une seule prise par jour. Le MPH est réservé aux enfants de plus de 6 ans, sans contre-indications, ayant des symptômes et un retentissement sévère du TDAH, ou bien modéré si les interventions non médicamenteuses n'ont pas été suffisamment efficaces ou sont refusées. Le traitement doit être intégré dans une prise en charge multimodale tenant compte des comorbidités que l'on retrouve dans près de 50-90 % des cas. Le bilan préthérapeutique implique une évaluation détaillée de l'histoire développementale, des comorbidités psychiatriques et somatiques, ainsi qu'un examen clinique (incluant la mesure de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque). Un avis spécialisé cardiologique avec un électrocardiogramme (ECG) n'est nécessaire qu'en cas de signes d'alertes. Près de 70 % des sujets répondent à une première ligne de MPH et le traitement est globalement bien toléré. Les effets indésirables habituels sont bénins et souvent transitoires. Les plus fréquents sont les céphalées, les maux de ventre, et la perte d'appétit. Des troubles du sommeil ou des symptômes dysphoriques peuvent aussi apparaître avec ce traitement et nécessitent une évaluation précise car il peut s'agir d'effets indésirables mais aussi de troubles comorbides ou d'un diagnostic différentiel. Le MPH est efficace chez les jeunes qui présentent des troubles du neurodéveloppement comorbide (trouble du spectre de l'autisme, trouble du développement intellectuel), mais son utilisation doit être plus prudente. Quand il est efficace, le traitement par MPH doit être maintenu et réévalué annuellement, généralement à la faveur des grandes vacances.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Psychostimulants, Méthylphénidate, Trouble déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Thérapies d'inspiration analytique chez les adolescents
  • Y. Loisel, C. Lamas, P. Jeammet, M. Corcos
| Article suivant Article suivant
  • Troubles du développement intellectuel : déficience intellectuelle, handicap mental
  • V. des Portes

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.