Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Endoscopie digestive et gestion des patients sous antithrombotiques oraux - 28/05/21

[9-013-M-18]  - Doi : 10.1016/S1155-1968(21)76952-5 
C. Boustière a, , D. Deutsch b
a Service de gastroentérologie et d'explorations digestives, Hôpital Saint-Joseph, boulevard de Louvain, 13008 Marseille, France 
b Service de gastroentérologie et oncologie digestive, Hôpital Avicenne, AP-HP, Université Sorbonne Paris Nord, 93000 Bobigny, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les patients sous antiagrégants plaquettaires ou anticoagulants oraux directs (AOD) qui doivent bénéficier d'une endoscopie digestive nécessitent une prise en charge spécifique. Il faut en effet évaluer le risque hémorragique des actes prévus et en fonction les modalités d'arrêt de ces médicaments s'ils doivent être temporairement suspendus. Toutes les endoscopies diagnostiques sont considérées comme des actes à faible risque et peuvent être réalisées sans modifier les traitements antithrombotiques. En revanche, les endoscopies thérapeutiques c'est-à-dire tous les actes comportant une résection de polypes, une ponction, une section ou une dilatation avec ou sans pose de prothèse sont considérés à haut risque et doivent faire interrompre le traitement anticoagulant ou alléger le traitement antiagrégant. Contrairement aux antivitamines K (AVK), les AOD ne nécessitent ni relais par héparine de bas poids moléculaire ni contrôle biologique, ce qui est un réel changement de paradigme. Les modalités d'arrêt et de reprise de ces traitements sont actuellement bien définies et prennent en compte le risque thrombotique du patient, la durée d'action du médicament et le risque hémorragique de la procédure. L'information des patients, la traçabilité des consignes thérapeutiques et la surveillance post-examen sont indispensables pour éviter une complication hémorragique, de survenue en général différée, ou un accident vasculaire conséquence d'un arrêt non justifié ou trop prolongé du traitement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Antiagrégants plaquettaires, Anticoagulants oraux directs, Endoscopie digestive, Risque de saignement, Complication hémorragique


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Mucosectomie endoscopique
  • D. Heresbach, T. Barrioz
| Article suivant Article suivant
  • Prothèses digestives
  • P. Grandval, C. Giacino, R. Laugier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.