Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Accident de la voie publique sous l’influence de scopolamine : discussion sur l’imputabilité de cet alcaloïde - 30/05/21

Traffic accident under the influence of scopolamine: Discussion of the imputability of this alkaloid

Doi : 10.1016/j.medleg.2021.05.003 
A. Ameline a, , A. Blanchot a, N. Arbouche a, J. Strebler a, J.-S. Raul a, P. Kintz a, b
a Institut de médecine légale, 11, rue Humann, 67085 Strasbourg, France 
b X-Pertise Consulting, 42, rue principale, 67206 Mittelhausbergen, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Sunday 30 May 2021

Résumé

La scopolamine est le premier alcaloïde à avoir été commercialisé sous la forme d’un système transdermique. Ce dispositif, commercialisé sous la dénomination Scopoderm®, a été développé pour délivrer de façon constante de la scopolamine à travers la peau, soit environ 5μg/heure, pour traiter le mal des transports, les nausées récurrentes et l’encombrement des voies aériennes supérieures lié à l’excès de sécrétions salivaire. En cas de surdosage en scopolamine, des effets indésirables peuvent se présenter sous forme de confusion mentale, d’agitation, d’irritabilité, d’hallucinations et de délires. Les auteurs rapportent un cas de surdosage de scopolamine, impliquant l’utilisation de 3 patchs Scopoderm®, chez un individu percuté par un train à grande vitesse. Selon les informations communiquées par les enquêteurs, la victime aurait été aperçue par le conducteur du TGV circulant à 130km/h, sautant du bord du quai à hauteur d’une gare de village. L’analyse du sang a montré une concentration en scopolamine à 5,2ng/mL, ainsi qu’un usage thérapeutique d’oxazépam et de clozapine. La concentration en scopolamine apparait comme largement supérieure aux concentrations thérapeutiques usuelles (<0,2ng/mL). Une revue de littérature relative au surdosage impliquant des patchs transdermique de scopolamine a confirmé le caractère rare de l’utilisation simultanée de 3 patchs, ainsi que des effets secondaires hallucinatoires pouvant entrainer une altération majeure du comportement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Scopolamine is the first alkaloid proposed as a transdermal system. This device, marketed under the trade name Scopoderm®, was developed to continuously deliver scopolamine through the skin, at about 5μg per hour, to treat motion sickness and recurrent nausea. In the event of scopolamine overdose, side effects may be present in the form of mental confusion, agitation, irritability, hallucinations and delusions. The authors report a case of scopolamine overdose, involving the simultaneous skin application of 3 Scopoderm®, in an individual crashed into a high-speed train. According to the information provided by investigators, the victim was seen by the driver of the train, at 130km/h, jumping from the edge of the platform at a village station. Blood analysis showed a scopolamine concentration of 5.2ng/mL, as well as therapeutic use of oxazepam and clozapine. The scopolamine concentration appears to be much higher than the usual therapeutic concentration (<0.2ng/mL). A review of the literature involving scopolamine overdose after transdermal system use confirmed the rare nature of a simultaneous use of 3 Scopoderm®, and the subsequent hallucinatory side effects that may lead to major behavior alteration.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Scopolamine, Système transdermique, Surdosage, Hallucinations, Toxicologie

Keywords : Scopolamine, Transdermal system, Overdose, Hallucinations, Toxicology


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.