Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Cardiopathie ischémique et infarctus chez le patient diabétique - 03/06/21

[11-030-R-30]  - Doi : 10.1016/S1166-4568(21)44364-0 
L. Legrand , C. Le Feuvre
 Institut de cardiologie, Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, 47, boulevard de l'Hôpital, 75013 Paris cedex 13, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le niveau de risque cardiovasculaire des patients diabétiques détermine leur stratégie de prise en charge au niveau de la prévention primaire et des cibles thérapeutiques à atteindre. Ce profil de risque cardiovasculaire doit être établi en fonction de la durée d'évolution du diabète, de l'âge du patient et de la présence ou non d'autres facteurs de risque cardiovasculaires. Le traitement médical optimisé du diabète et de la maladie coronaire si elle existe est clairement au premier plan de la prise en charge de ces patients. Les résultats des études chez le coronarien stable (COURAGE et, plus récemment, ISCHEMIA) ne retrouvent pas de bénéfice statistiquement significatif à la revascularisation coronaire en termes de survie. Au vu de ces résultats, le coroscanner a une place de choix dans une stratégie de dépistage, chez les diabétiques asymptomatiques à très haut risque cardiovasculaire, car il permet d'éliminer une lésion menaçante du tronc commun ou une dysfonction ventriculaire gauche (fraction d'éjection ventriculaire gauche [FEVG] < 35 %) qui relèverait d'une prise en charge plus invasive par coronarographie (± revascularisation) selon ces études. En revanche, en cas de symptômes, la recherche d'ischémie puis la revascularisation se justifient car elles vont améliorer la qualité de vie des patients. Les modalités de revascularisation coronaire chez ces patients ont d'ailleurs évolué d'après les dernières recommandations de l'European Society of Cardiology. La gestion de l'urgence ne doit pas non plus être négligée et le patient diabétique souffrant d'un syndrome coronarien aigu doit faire l'objet d'une attention toute particulière, tant au niveau du traitement médicamenteux qu'au niveau de la revascularisation et de son délai.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Diabète, Risque cardiovasculaire, Syndrome coronarien aigu, Maladie coronaire stable, Ischémie


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Maladie coronaire de la femme : caractéristiques et spécificités
  • F. Leclercq
| Article suivant Article suivant
  • Traitement percutané des occlusions coronaires chroniques
  • L. Pechmajou, C. Chamandi, C. Spaulding, N. Karam

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.