Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’anorexie mentale : une fatigue de ne pas être soi ? - 09/06/21

Anorexia: The weariness of not being one's self?

Doi : 10.1016/j.amp.2021.05.005 
Margaux Merand a, , 1 , Maël Lemoine b, 2
a UMR Inserm U 1253, UFR de médecine de l’Université de Tours, 2, Boulevard Tonnellé, 37032 Tours, France 
b UMR 5164 « ImmunoConcept » ; équipe « Conceptual Biology and Medicine », Université de Bordeaux, 146, rue Léo-Saignat, 33000 Bordeaux, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Wednesday 09 June 2021

Résumé

Le présent article comprend l’anorexie mentale comme une stratégie visant à se produire soi-même, en modelant le corps d’une manière déterminée, afin d’obtenir une reconnaissance intersubjective. Il s’agirait plus précisément d’une stratégie permettant de systématiser la réussite de trois objectifs caractéristiques de l’existence sociale moderne où les individus sont appelés à se réaliser au moyen de leurs propres ressources, en s’émancipant de toute tutelle. Soumis à l’injonction d’être « quelqu’un », et d’accomplir une performance individuelle remarquée, le sujet anorexique serait singulièrement sensible aux risques d’échec constitutifs de ces deux idéaux sociaux. Ainsi, 1) la maigreur permettrait au sujet anorexique de faire l’économie de la question de son identité, en produisant à travers le corps maigre un type d’identité plutôt qu’une véritable subjectivité. Effrayée à l’idée de ne pas parvenir à cerner les frontières et facultés du « soi », la personne anorexique se retrancherait derrière le type d’identité que suggère une apparence très amincie. 2) Travaillant sur son corps, le sujet anorexique échapperait aux aléas des formes conventionnelles de travail et d’accomplissement de soi, en choisissant un matériau – son propre corps – sur lequel il a un pouvoir immédiat et qui a priori ne met à l’épreuve que sa volonté, en supprimant tout aléa extérieur immaîtrisable. 3) Conscient des représentations sociales dont la maigreur est investie, le sujet anorexique contrôlerait le genre de jugement porté sur lui par les autres : il échapperait ainsi au risque, normalement structurel, de ne pas être reconnu par les autres sujets conscients, ou d’être incompris d’eux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

This article understands anorexia nervosa as a strategy for self-production, shaping the body in a certain way to achieve intersubjective recognition. More precisely, it would be a strategy to systematically achieve three objectives characteristic of modern social existence, where individuals are called upon to achieve themselves through their own resources, freeing themselves from any authority. Subjected to the injunction to be “someone”, and to achieve a remarkable individual performance, the anorexic subject would be singularly sensitive to the risks of failure that constitute these two social ideals. Thus, 1) thinness would allow the anorexic subject to avoid the question of his or her identity, by producing through the thin body a type of identity rather than a true subjectivity. Scared at the idea of not being able to define the borders and faculties of the “self”, the anorexic person would hide behind the type of identity suggested by a very slim appearance. 2) Working on their body, the anorexic subject would escape the hazards of conventional forms of work and self-actualization, by choosing a material – their own body – over which they have immediate power and which a priori only tests their will, by suppressing any external, unmanageable hazard. 3) Conscious of the social representations with which leanness is invested, the anorexic subject would control the kind of judgment made on them by others: they would thus escape the risk, normally structural, of not being recognized by the other conscious subjects, or of being misunderstood by them.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Anorexie mentale, Dépression, Corps, Travail, Phénoménologie, Image du corps, Subjectivité, Identité

Keywords : Anorexia nervosa, Depression, Body, Work, Phenomenology, Body image, Subjectivity, Identity


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.