Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intravitreal triamcinolone injections in non-arteritic anterior ischemic optic neuropathy – A retrospective report - 10/06/21

Injection intravitréenne de triamcinolone dans les neuropathies optiques ischémiques antérieures aiguës non-artéritiques – Une étude rétrospective

Doi : 10.1016/j.jfo.2020.07.027 
E. Durbant a, , C. Radoi a, T. Garcia a, A. Denoyer a, b, c, C. Arndt a, b
a Department of Ophthalmology, Reims University Hospital, Reims, France 
b Université Reims Champagne Ardennes, URCA, Reims, France 
c EA4684, CARDIOVIR, URCA, Reims, France 

Corresponding author. Consultations d’ophtalmologie, hôpital Robert-Debré, rue du Général-Koenig, 51100 Reims, France.Consultations d’ophtalmologie, hôpital Robert-Debrérue du Général-KoenigReims51100France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Summary

Background

Non-arteritic anterior ischemic optic neuropathy (NAION) is a common cause of vision loss but no treatment has demonstrated its efficiency. A preliminary study showed an improvement on the visual acuity (VA) in a group of patients who received intravitreal administration of triamcinolone acetonide (IVTA) versus a non-treated group. In the present series, the visual outcome of IVTA in NAION was evaluated on a larger group of patients.

Methods

This retrospective, unmasked and non-randomized study took place at Reims University Hospital between 2009 and 2017. The data of consecutive patients presenting with isolated optic disc edema characteristic of recent NAION (<1month of visual acuity loss) were included. After informed consent, a single intravitreal injection of filtrated 4mg/0.1mL triamcinolone acetonide were administered. Twenty-seven control patients chose not to be injected and therefore served as controls. LogMar visual acuity (VA), VA rating (VAR) (1 line=0.1LogMAR=5 VAR letters), retinal nerve fiber layer thickness assessed by OCT and static visual field were evaluated at presentation, after 7days, after 3months and after 6months.

Results

Sixty-eight patients with NAION were evaluated. Forty-one received IVTA, 29 were injected within 15days after the onset of symptoms and 12 after 15days. There was a higher proportion of patients improving VA of 2 lines or more (10 or more VAR letters) in the injected group (49%) compared with the non-injected group (11%, P=0.019). Among the patients injected before 15days, the proportion improving for 2 lines or more (55% vs. 11%, respectively, P=0.013) and for 3 lines or more (45% vs. 11%, respectively, P=0.035) were significantly higher than in the non-injected group. Also, comparing the VA at presentation with the VA after 6months in the injected eyes, it improved significantly (P=0.003) and also in the subgroup injected within 15days (P=0.0007) but not in the injected group after 15days (P=0.801). Visual field improvement was only observed in the subgroup of patients injected within 15days with a significant improvement of the mean deviation (dB) within 6months (P=0.015).

Conclusions

This follow-up study confirms the results of the previous series displaying an apparent benefit of intravitreal steroids injected in the acute phase of NAION. Only patients receiving IVTA within 15days from onset of NAION have a significant improvement of VA and visual field during the follow-up period of 6months.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

La neuropathie optique ischémique antérieure aiguë (NOIAA) est une cause de cécité courante cependant aucun traitement n’a prouvé pour l’heure son efficacité. Une étude précédente a montré une amélioration de l’acuité visuelle (VA) dans un groupe de patient qui avait reçu une injection intravitréenne de triamcinolone versus un groupe témoin non traité. Cette nouvelle étude inclut un nombre plus important de patients.

Méthodes

Cette étude rétrospective, non randomisée et contrôlée a lieu à hôpital universitaire de Reims entre 2009 et 2017. Les patients se présentant aux urgences ophtalmologiques avec un tableau œdème papillaire caractéristique d’une NOIAA récente (baisse d’AV<1 mois) ont été inclus. Une injection unique de 4mg/0,1mL de triamcinolone filtrée a été réalisée chez les patients après obtention de leur consentement éclairé. Vingt-sept patients ont choisi de ne pas être injectés et ont donc été inclus dans le groupe contrôle. L’AV en LogMar, le AV rating (VAR) (1 ligne=0,1LogMAR=5 lettres VAR), la mesure de l’épaisseur des fibres du nerf optique à OCT et le champ visuel (CV) statique ont été évalué à la première consultation, à 7 jours, à 3 mois et à 6 mois.

Résultats

Soixante-huit patients ayant présenté une NOIAA ont été inclus. Quarante et un ont reçu une IVTA, dont 29 dans les 15 jours suivant le début des symptôme et 12 au-delà de 15 jours. On observe une proportion de patient ayant amélioré son AV de plus de 2 lignes (>10 lettres VAR) dans le groupe injecté (49 %) que dans le groupe non injecté (11 %, p=0,019). Parmi les patients injectés avant 15 jours, cette proportion est plus importante pour une amélioration de 2 lignes et plus (55 % vs 11 %, p=0,013) et ainsi que pour 3 lignes et plus (45 % vs 11 %, p=0,035) par rapport au groupe non injecté. De même, en comparant l’AV à la première consultation et à 6 mois, on observe une augmentation significative dans le groupe injecté (p=0,003), ainsi que dans le sous-groupe injecté avant 15 jours (p=0,0007) mais pas dans le groupe injecté après 15 jours (p=0,801). Une amélioration du CV n’a été observé que dans le sous-groupe injecté avant 15 jours avec une augmentation significative de la déviation moyenne à 6 mois (p=0,015).

Conclusions

Cette étude confirme les résultats de la série précédente démontrant un bénéfice apparent de l’injection intravitréenne de corticoïde en phase aiguë de NOIAA. Seul les patients recevant une IVTA dans les 15 jours suivant le début des symptômes ont une amélioration significative de l’acuité visuelle et du champ visuel sur la période de suivi de 6 mois.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Non-arteritic anterior optic neuropathy, NAION, Triamcinolone acetonide, Intravitreal injection

Mots clés : Neuropathie optique ischémique, Triamcinolone, Injections intravitréennes


Plan


© 2021  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6

P. 777-785 - juin 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial board
| Article suivant Article suivant
  • Cystic maculopathy of the inner nuclear layer in glaucoma patients
  • A. El Maftouhi, M. Quaranta-El Maftouhi, C. Baudouin, A. Denoyer

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.