Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Limites de la gestion thérapeutique des maladies inflammatoires auto-immunes au cours de la COVID-19 - 11/06/21

Doi : 10.1016/j.revmed.2021.03.064 
S. Boussaid 1, R. Ben Aissa 1, , R. Dhahri 2, F. Said 3, A. Dghaies 1, Z. Zarrouk 2, M. Slouma 2, G. Imen 2, S. Jammeli 1, S. Rekik 1, L. Metoui 2, S. Hela 1, M. Elleuch 1
1 Service de rhumatologie, hôpital La Rabta, Tunis, Tunisie 
2 Médecine interne, hôpital Militaire principal d’instruction de Tunis, Tunis, Tunisie 
3 Service de médecine interne, hôpital La Rabta, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Le début de l’année 2020 était marqué par l’émergence d’un nouveau virus SARS-CoV-2. L’importance de sa virulence et sa contagion rapide ont poussé les autorités sanitaires dans plusieurs pays du monde à prendre des mesures de précautions allant jusqu’au confinement total. Ces mesures ont limité l’accès aux soins en milieu hospitalier pour les pathologies chroniques, les maladies inflammatoires auto-immunes (MIA) en font partie.

Patients et méthodes

Étude prospective multicentrique intéressant les patients suivis pour MIA sous traitement immunosuppresseurs per os et/ou intraveineux au long cours consultant après la première vague les services de rhumatologie et de médecine interne.

Résultats

Il s’agit de 142 patients suivis pour : rhumatismes inflammatoires chroniques 47,9 % (polyarthrite rhumatoïde 33,1 %, spondyloarthrite ankylosante 14,1 % et rhumatisme psoriasique 0,7 %) connectivites 23,9 % (lupus érythémateux systémique 9,2 %, myopathies inflammatoires 6,3 %, sclérodermie 3,5 %, syndrome de Gougerot Sjörgen 3,5 % et connectivite mixte 1,4 %) et vascularites 28,2 % (Maladie de Behçet 14,8 %, vascularites à ANCA 7,8 % et autres vascularites 5,6 %). L’âge moyen était à 54,5 ans (25–84) et le sex ratio était 0,4 (41 Hommes, 101 Femmes). Une stabilisation et/ou régression des manifestations de la maladie était observée chez 66,9 % et une aggravation chez 33,1 %. La majorité des patients (n=124) n’avait pas consulté au cours de confinement soit un retard d’une seule consultation de contrôle pour : peur de contagion à l’hôpital (n=78) ou de contagion en utilisant les moyens de transport (n=46). Le traitement de fond (méthotrexate, salazopyrine, léflunomide, azathioprine, mycophenolate mofetil et corticothérapie) était poursuivi chez la majorité des patients (n=116). Le traitement de fond injectable en intra-veineux ou en sous-cutané (cure de biothérapie ou de cyclophosphamide) était interrompu chez 40 patients : volontairement pour risque d’immunodepression (n=23) involontairement pour problèmes de renouvellement des prescriptions par les pharmacies ou les caisses d’assurance maladie (n=17). Les antipaludéens de synthèse (hydroxychloroquine et chloroquine) étaient indisponibles (n=22) ou délivrés avec des mesures supplémentaires de vérification d’indication (n=10).

Conclusion

La pandémie a influencé le circuit de distribution de traitement des MIA et a limité l’accès des patients à leur traitement de fond. Cependant un accompagnement et une éducation thérapeutique adéquate sont nécessaires pour les patients réticents vis-à-vis leur traitement de fond.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2021  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° S1

P. A119-A120 - juin 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Activités de recours et de recherche d’un service de Médecine Interne : une place pour la télémédecine, au-delà de la pandémie COVID-19 ?
  • Q. Ducrocq, L. Guédon, D. Launay, L. Terriou, S. Morell-Dubois, H. Maillard, G. Lefèvre, V. Sobanski, M. Lambert, C. Yelnik, E. Hachulla, M.M. Farhat, M.J. Garcia Fernandez, S. Sanges
| Article suivant Article suivant
  • COVID-19 révélée par un érythème noueux
  • F. Khammouma, W. Sassi, M. Ben Slimane, B.H. Asma, A. Souissi, A. Fatima, M. Mokni

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.