Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Acide lactique, acide pyruvique - 21/06/21

[90-10-0210-B]  - Doi : 10.1016/S2211-9698(21)43414-X 
C. Chenevier-Gobeaux
 Service de diagnostic biologique automatisé (SDBA), DMU BioPhyGen, AP-HP, Centre Université de Paris, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75679 Paris cedex 14, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L'acide lactique est le produit final de la glycolyse anaérobie se produisant dans le cytoplasme cellulaire, et résulte de la transformation de l'acide pyruvique sous l'action de la lactate déshydrogénase (LDH). Cette réaction se produit essentiellement dans le muscle, le cerveau, l'érythrocyte (globule rouge), l'intestin et la peau, dans des conditions anaérobies. L'acide lactique constitue la principale source d'énergie de certains tissus : à jeun, il est transformé en glucose dans le foie (néoglucogenèse) ; après un repas, il est transformé en pyruvate, lui-même oxydé au niveau mitochondrial, pour produire de l'énergie directement utilisable par les muscles, le cœur et le rein. Une dysoxie tissulaire peut conduire à une accumulation importante d'acide lactique (impasse métabolique). Le dosage sanguin du lactate est indiqué dans l'exploration de troubles du métabolisme dans les situations d'hypoxie tissulaire (état de choc, sepsis, intoxications). On parle d'hyperlactatémie lorsque la concentration plasmatique de lactate est supérieure à 2 mmol/l. On parle d'acidose lactique lorsqu'il coexiste une acidose (définie par un pH<7,35 et une hyperlactatémie > 5 mmol/l). C'est un indicateur de gravité qui incite à une prise en charge intensive du patient. Dans le liquide cérébrospinal (LCS), la mesure du lactate aux cours des méningites aiguës est un indicateur performant pour différencier précocement les infections bactériennes des causes virales. Le dosage du pyruvate, toujours associé à celui du lactate, permet d'orienter le diagnostic de déficit en pyruvate déshydrogénase ou en pyruvate carboxylase. La détermination du rapport lactate/pyruvate (L/P) est essentielle dans l'évaluation de l'état d'oxydation cytoplasmique de la cellule (point redox L/P).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Lactate, Acide lactique, Pyruvate, Acide pyrique, Glycolyse anaérobie, LDH, Lactate déshydrogénase, Métabolisme cellulaire


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Bioptérine
  • Jean-Louis Dhondt
| Article suivant Article suivant
  • Biotinidase
  • O. Rigal

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.