Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Growth hormone replacement improved oocyte quality in a patient with hypopituitarism: a study of follicular fluid - 27/06/21

Amélioration de la qualité ovocytaire par substitution d’hormone de croissance chez une patiente avec hypopituitarisme: étude du liquide folliculaire

Doi : 10.1016/j.ando.2021.05.003 
Florence Scheffler a, b, , Rosalie Cabry a, b , Marion Soyez c , Henri Copin a , Moncef Ben Khalifa a, b , Aviva Devaux a, b , Rachel Desailloud d, b
a Reproductive Medicine and Biology Department, Cytogenetics and CECOS of Picardy, Amiens University Hospital, Picardy, France 
b Peritox UMR_I 01, CURS, Jules Verne University of Picardy, Amiens, France 
c Endocrine and Bone Biology Department, Amiens University Hospital, Picardy, France 
d Endocrinology, Diabetes, and Nutrition Department, Amiens University Hospital, Picardy, France 

Corresponding author: Médecine et Biologie de la Reproduction, Cytogénétique et CECOS de Picardie, Centre de biologie humaine, CHU Amiens Picardie, site sud, 30 avenue de la Croix Jourdain, 80000 Amiens, FranceMédecine et Biologie de la Reproduction, Cytogénétique et CECOS de Picardie, Centre de biologie humaine, CHU Amiens Picardiesite sud, 30 avenue de la Croix JourdainAmiens80000France
Sous presse. Manuscrit accepté. Disponible en ligne depuis le Sunday 27 June 2021

ABSTRACT

BACKGROUNDː Growth hormone (GH) is known to be involved in ovarian folliculogenesis and oocyte maturation. In patients with poor ovarian response without growth hormone deficiency (GHD), adjuvant GH treatment improves in-vitro fertilization (IVF) results. Improvement of oocyte quality in IVF by GH replacement was reported in only a few patients with GHD. We report on another case with study of follicular fluid.

METHODSː A 29-year-old patient with hypopituitarism was referred to our infertility center. She was undergoing hormonal replacement for hypogonadotropic hypogonadism and diabetes insipidus, and did not at first want GH replacement. Four IVF procedures were performed between 2011 and 2014. Growth hormone replacement (somatotropin 1.1mg/day) was initiated before the fourth IVF procedure and unmasked central hypothyroidism; levothyroxine (75 mg/day) was introduced. It took 10 months to reach the treatment objectives for insulin-like growth factor 1 (IGF1), free triiodothyronine (fT3) and free thyroxine (fT4). GH, IGF1 and thyroid hormones were measured in the blood and follicular fluid before and after GH and thyroid hormone replacement. Oocyte and embryo quality were also compared.

RESULTSː The first 3 IVF procedures were performed without GH replacement. 62% to 100% of mature oocytes presented one or more morphologic abnormalities: diffuse cytoplasmic granularity, large perivitelline space with fragments, fragmentation of the first polar body, ovoid shape, or difficult denudation. Embryo quality was moderate to poor (grade B to D), and no pregnancy was obtained after embryo transfer. After GH replacement, hormones levels increased in follicular fluid: GH [7.68 vs. 1.39 mIU/L], IGF1 [109 vs. <25 ng/mL], fT3 [3.7 vs. 2.5 pmol/L] and fT4 [1.45 vs. 0.84 ng/mL]. Concomitantly, there was dramatic improvement in oocyte quality (no abnormal morphologies) and embryo quality (grade A), allowing an embryo transfer with successful pregnancy.

CONCLUSIONSː This is the first report illustrating changes in hormonal levels in follicular fluid and the beneficial effect of GH replacement on oocyte and embryo quality during an IVF procedure in a patient with hypopituitarism. These results suggest that GH replacement is beneficial for oocyte quality in patients with GHD.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

CONTEXTEː L'hormone de croissance (GH) joue un rôle dans la folliculogénèse ovarienne et la maturation ovocytaire. Chez les patientes sans déficit en GH ayant une mauvaise réponse ovarienne, le traitement adjuvant par GH améliore les résultats en fécondation in vitro (FIV). Seules quelques évaluations de la qualité ovocytaire chez des candidates à la FIV avec déficit en GH ont été publiées. Nous en rapportons un nouveau cas avec étude du liquide folliculaire.

MÉTHODESː Une patiente de 29 ans hypopituitaire a été adressée dans notre centre d’assistance médicale à la procréation. Elle bénéficiait d’un traitement hormonal pour un hypogonadisme hypogonadotrope et un diabète insipide et ne souhaitait pas de traitement par GH. Quatre tentatives de FIV ont été réalisées entre 2011 et 2014. La substitution par GH (somatotropine 1,1 mg/jr) a été initiée avant la quatrième tentative. Une hypothyroïdie centrale a été démasquée par le traitement par GH: la substitution par lévothyroxine (75 mg/jour) a été introduite. Les taux cibles d’l’IGF1 (insulin-like growth factor 1), la T3L (triiodothyronine libre) et la T4L (thyroxine libre) ont été obtenu après 10 mois de substitution. Les taux de GH, d'IGF1 et d’hormones thyroïdiennes ont été mesurées dans le sang et le liquide folliculaire avant et après substitution par GH et hormones thyroïdiennes. La qualité ovocytaire et embryonnaire a aussi été comparée.

RÉSULTATSː Les 3 premières tentatives FIV ont été réalisées sans traitement par GH. 62% à 100% des ovocytes matures présentaient une ou plusieurs anomalies morphologiques: granularité cytoplasmique diffuse, augmentation de l’espace périvitellin avec présence de fragments, fragmentation du premier globule polaire, forme ovoïde de l’ovocyte ou décoronisation difficile. La qualité des embryons était intermédiaire à médiocre (grade B à D) et aucune grossesse n'a été obtenue après les transferts d'embryons. Après le traitement par GH, nous avons noté une augmentation des concentrations hormonales dans le liquide folliculaire : GH (7,68 vs. 1,39 mUI/L), IGF1 (109 vs. <25 ng/mL), fT3 (3,7 vs. 2,5 pmol/L) and fT4 (1,45 vs. 0,84 ng/mL). Parallèlement, nous avons observé une amélioration majeure de la qualité des ovocytes (aucun ovocyte avec anomalie morphologique) et des embryons (grade A), permettant un transfert d'embryon avec obtention d'une grossesse évolutive.

CONCLUSIONSː Il s'agit du premier cas objectivant les modifications hormonales dans le liquide folliculaire et l'effet bénéfique sur la qualité ovocytaire et embryonnaire d’une substitution par GH lors d'une tentative de FIV chez une patiente hypopituitaire. Ces résultats suggèrent qu’une substitution par GH améliore la qualité ovocytaire chez les patientes déficitaire en GH.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : In-vitro fertilization (IVF), hypopituitarism, growth hormone deficiency (GHD), growth hormone (GH) replacement, oocyte quality

Mots clés : Fécondation in vitro (FIV), hypopituitarisme, déficit en hormone de croissance (GH), substitution par GH, qualité ovocytaire



© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.