Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’hystérie, un produit d’origine sociétale - 13/07/21

Hysteria, a product of society

Doi : 10.1016/j.spsy.2021.05.008 
Lucie Gallic  : Psychologue
 Groupe hospitalier Bretagne Sud Lorient, 5 avenue Choiseul, 56322 Lorient, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 3
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

z Selon Ernest-Charles Lasègue (1878), « la définition de l’hystérie n’a jamais été donnée et ne le sera jamais » z La pluralité des symptômes et manifestations cliniques rend compte du polymorphisme de cette maladie z Depuis les premières descriptions, de l’Antiquité à nos jours, l’hystérie demeure inclassable et défie les lois de la médecine z Pourtant, il existe un fil continu à son histoire : chaque conception de l’hystérie reflète les préoccupations culturelles et sociales de l’époque z La maladie concerne aussi bien les hommes que les femmes z Néanmoins, l’étymologie du concept renvoie au féminin z La place du féminin, en public et en privé, est à mettre en parallèle au traitement réservé à ces malades, mal dans un corps, dans un genre, dans une époque.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Hysteria, a product of society

According to Ernest-Charles Lasègue (1878), “the definition of hysteria has never been given and never will be”. The plurality of symptoms and clinical manifestations accounts for the polymorphism of this disease. From the first descriptions in antiquity to the present day, hysteria remains unclassifiable and defies the laws of medicine. Yet there is a continuous thread to its history: each conception of hysteria reflects the cultural and social concerns of the time. The disease affects both men and women. Nevertheless, the etymology of the concept points to the female gender. The place of the woman, in public and in private, is to be compared with the treatment of these patients, ill in a body, in a gender, in an era.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : conversion, féminin, féminin sacré, hystérie, psychosomatique

Keywords : conversion, feminine, hysteria, psychosomatic, sacred feminine


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 335

P. 33-35 - juillet 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’hystérie au xixe siècle
  • Paul Mengal
| Article suivant Article suivant
  • Une journée pour les familles de patients militaires en état de stress post-traumatique
  • Élodie Py-Leroy, Mareva Calteau, Laurent Brulin, Gilles Thomas

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.