Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Une hypokaliémie symptomatique induite par une consommation excessive de Coca-Cola zéro® - 18/07/21

Symptomatic hypokalaemia induced by excessive consumption of Coca-Cola zero®

Doi : 10.1016/j.nupar.2021.04.003 
Florence Couillard a, , Chloé Ayroulet b , Céline Roussin c , Christophe Vanhecke c , Julia Goossens c , Hélène Combres d , Kim Ly e , Claire François c
a CHU de Limoges, Limoges, France 
b CHOR à Saint-Paul, Réunion, France 
c Service de médecine interne, CHOR à Saint-Paul, Réunion, France 
d Service de neurologie, CHOR à Saint-Paul, Réunion, France 
e Service de médecine interne, CHU de Limoges, Limoges, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Sunday 18 July 2021
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Introduction

Le Coca-Cola zéro® est déconseillé dans la prévention des risques cardiovasculaires, mais saviez-vous qu’il peut être responsable de troubles métaboliques graves ?

Observation

Une patiente de 54 ans présente une tétraparésie et des douleurs neuropathiques des membres d’apparition progressive. La biologie objective une hypokaliémie à 1,26mmol/L avec signes électrocardiographiques, une alcalose métabolique non compensée et une rhabdomyolyse (CPK : 80 N). La supplémentation permet une normalisation des troubles métaboliques sans rechute à l’arrêt thérapeutique et une récupération de la force motrice. Les douleurs neuropathiques persistantes sont liées à une polyneuropathie sensitive axonale longueur dépendante. Le bilan élimine une cause rénale ou extrarénale. L’interrogatoire décèle une potomanie au Coca-Cola zéro® de 2 à 5 litres quotidien depuis plus de dix ans.

Discussion

Peu de cas d’hypokaliémie symptomatique sur consommation excessive de Coca-Cola® sont décrits. Divers mécanismes ont été mis en cause, liés aux composants : caféine, fructose, glucose. Nous rapportons le premier cas induit par du Coca-Cola zéro®, sans sucre mais contenant des édulcorants : la question d’une toxicité principale de la caféine et du rôle des additifs reste discutée.

Conclusion

Une alcalose hypokaliémique sévère symptomatique, induite par une consommation excessive de Coca-Cola classique ou zéro®, reste un diagnostic d’élimination à connaître, car les complications peuvent être graves, alors que les troubles sont réversibles, après arrêt de l’intoxication et simple supplémentation. Des études complémentaires sont nécessaires sur ces composants alimentaires afin de sensibiliser la population sur le danger de la malnutrition industrielle.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

Coca-Cola zero® is a caffeinated soft drink involved in cardiovascular risk factors, but did you know that it can be responsible for serious metabolic disorder?

Case report

A 54-years-old patient presents a progressive asthenia with tetraparesis and neuropathic pain in upper and lower limbs. Laboratory tests showed severe hypokalemia (1.26mmol/L) with electrocardiographics signs, associated to an uncompensated metabolic alkalosis, rhabdomyolysis (CPK: 80 N). The management in intensive care unit allowed normalization of metabolic disorders without relapse when stopping supplements and she recovered motor deficit. Neuropathic pain persists and the electromyogram concluded to a length-dependent axonal sensitive polyneuropathy. The etiological assessment eliminated renal or extra-renal causes. She admitted a 2–5 liters per day Coca-Cola zero® potomania for more than ten years.

Discussion

Few cases of symptomatic hypokalemia alcalosis due to excessive consumption of Coca-Cola® are described and various mechanisms have been implicated, linked to the components: caffeine, fructose, glucose. We report the first case severe hypokalemia-induced tetraparesis related to Coca-Cola zero®, sugar-free soda but containing sweeteners: this raises the question of the main toxicity of caffeine and the role of additives.

Conclusion

Symptomatic severe hypokalemic alkalosis induced by excessive consumption of Coca-Cola normal or zero® is an exclusion diagnosis that clinicians have to awred because of the complications which could be serious while the disorders could be reversible after supplementation and stopping intoxication. Additional research is needed on food components which can cause serious metabolic disorders in order to sensitize population with the danger of industrial junk food.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hypokaliémie, Coca-Cola zéro®, Caféine, Déficit moteur, Neuropathie périphérique

Keywords : Hypokalemia, Coca-Cola zero®, Caffeine, Motor deficit, Peripheral neuropathy


Plan


© 2021  Société francophone nutrition clinique et métabolisme (SFNCM). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.