Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

The importance of tears stability in SARS-CoV-2 transmission: COVID-19 prevalance in dry eye patients - 20/07/21

Importance de la stabilité du film lacrymal dans la transmission du SRAS-CoV-2 : prévalence du COVID-19 chez les patients atteints de sécheresse oculaire

Doi : 10.1016/j.jfo.2021.06.004 
O. Agca , O. Sayin
 Departmant of Ophthalmology, Konya City Hospital, Konya, Turkey 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Tuesday 20 July 2021

Summary

Objective

To investigate whether dry eye disease (DED) is a risk factor for COVID-19.

Method

In this retrospective cohort study, patients who were diagnosed with DED by an ophthalmologist and whose Schirmer test was less than 5mm were identified. Patients who missed follow-up examinations, patients with malignancy, Human Immunodeficiency Virus patients and patients having undergone bone marrow transplantation were excluded. Among the DED patients, patients with positive SARS-CoV-2 PCR tests were identified on October 11, 2020. Subsequently, patients were divided into four age groups (25–49; 50–64; 65–79; and 80+). The COVID-19 prevalence per 100,000 people was determined for each age group, and risk analysis was performed by comparing this with the general population in Turkey.

Results

In total, 10,023 DED patients were identified and included in the study. Among these, the PCR test was positive in 359 patients. The COVID-19 prevalence per 100,000 population in DED patients was calculated as 3581.7, while according to the Ministry of Health data, it was 524.7 in the general Turkish population. The odds ratio of DED patients versus the general population was 6.62 (P<0.001) (7.66 in the 25–49 group; 6.59 in the 50–64 group; 6.23 in the 65–79 group; and 7.24 in the 80+ age group).

Conclusions

The present study showed a high COVID-19 prevalence in DED patients compared to the general population. These findings support the concept that the ocular surface may be a gateway for SARS-CoV-2 and that the tear film is important part of the immune system.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif

Étudier si la maladie de l’œil sec (DED) est un facteur de risque de COVID-19.

Méthode

Dans cette étude de cohorte rétrospective, les patients qui ont reçu un diagnostic de DED, par un ophtalmologiste et dont le test de schirmer était inférieur à 5mm, ont été identifiés. Les patients absents aux examens de contrôle, les patients atteints de tumeur maligne, du virus de l’immunodéficience humaine et ceux ayant subi une greffe de moelle osseuse ont été exclus. Parmi ces patients atteints de DED, des patients présentant des tests PCR positifs au SARS-CoV-2 ont été identifiés le 11 octobre 2020. Plus tard, les patients ont été divisés en quatre groupes d’âge (25–49 ; 50–64 ; 65–79 ; et 80+). La prévalence du COVID-19 pour 100 000 personnes a été déterminée pour chaque groupe d’âge et l’analyse du risque a été effectuée en la comparant à la population générale en Turquie.

Résultats

Au total, 10 023 patients DED ont été identifiés et inclus dans l’étude. Parmi ceux-ci, le test PCR a été positif chez 359 patients. La prévalence du COVID-19 pour 100 000 habitants chez les patients atteints de DED a été calculée à 3581,7, tandis que selon les données du ministère de la Santé, elle était de 524,7 dans la population turque en général. Le risque relatif des patients atteints de DED par rapport à la population générale était de 6,62 (p<0,001) (7,66 chez les 25–49 ans ; 6,59 chez les 50–64 ans ; 6,23 chez les 65–79 ans ; et 7,24 chez les groupes d’âge de 80 ans et plus).

Conclusions

La présente étude a montré une prévalence élevée de COVID-19 chez les patients atteints de DED par rapport à la population générale. Ces résultats suggèrent que la surface oculaire peut être une porte d’entrée pour le SARS-CoV-2 et que le film lacrymal participe aux modes de défense immunitaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Coronavirus infection, COVID-19, Dry eye disease, Dry eye patients, SARS-CoV-2

Mots clés : Infection par coronavirus, COVID-19, Maladie des yeux secs, Patients souffrant de sécheresse oculaire, SRAS-CoV-2


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.