Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Associations d'usagers en santé mentale et en psychiatrie - 20/07/21

[37-957-A-60]  - Doi : 10.1016/S0246-1072(21)65264-1 
M.J. Richard  : Présidente
 Union nationale de familles et amis de personnes malades et ou handicapés psychiques (UNAFAM), 12, villa Compoint, 75017 Paris, France 

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Wednesday 21 July 2021

Résumé

Les personnes vivant avec des troubles psychiques sont officiellement passées du statut de patient au statut d'usager et de personne citoyenne. La notion de pouvoir d'agir (empowerment) est désormais inscrite dans les politiques publiques de santé mentale ; pour autant, la place concédée aux représentants d'usagers dans les établissements de santé mentale demeure ambiguë et n'est pas encore acquise ni auprès de l'ensemble des professionnels ni par l'ensemble des institutions. Elle est encore peu tournée vers la défense des droits et l'accès à la citoyenneté. Les associations d'usagers en santé mentale se sont initialement créées autour de familles de personnes souffrant de troubles psychiques pour mettre en œuvre une mission de soutien, d'information, d'aide au développement d'habiletés pour l'entourage. Elles ont été très vite confrontées à la défense des droits des personnes qu'elles accompagnent et à une lutte contre la stigmatisation dont leurs proches et elles-mêmes sont victimes. Les associations apportent des réponses aux questions sociales et juridiques que se posent les familles. Elles militent pour une effectivité des droits permettant un accès à une vie autonome et incluse dans la société. Elles militent également pour une qualité des soins et des accompagnements qui correspondent aux attendus des connaissances et des bonnes pratiques au xxie siècle et plaident en faveur d'évolutions conséquentes des dispositifs sanitaires, sociaux et médico-sociaux. Un chemin est à construire par les associations d'usagers, patients et familles, en santé mentale et psychiatrie pour nommer la maladie mentale, la sortir des représentations négatives véhiculées en population générale, agir pour une reconnaissance des capacités et une compensation juste des situations de handicap et affirmer le droit aux meilleures pratiques et au respect et à la dignité des personnes. Faire face à la discrimination, à la perte de chance qui découle de la stigmatisation, est un enjeu majeur car la mise à l'écart qui en découle enlève encore trop souvent le droit à la personne de jouer son rôle social.


Mots-clés : Familles, Usagers, Association, Pouvoir d'agir, Droits


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article suivant Article suivant
  • Épidémiologie des maladies mentales
  • V. Kovess-Masfety

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.