Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Ten years psychosocial outcomes among adolescents following suicide attempts – early recurrence and psychosocial outcomes - 21/07/21

Devenir psychosocial des adolescents, 10 ans après une tentative de suicide, et impact de la récidive suicidaire précoce – récidive suicidaire précoce et devenir psychosocial

Doi : 10.1016/j.encep.2020.09.005 
F. Ligier a, b, , M. Kurzenne a, B. Kabuth a, F. Guillemin b
a University department of child and adolescent psychiatry (PUPEA), psychotherapeutic center of Nancy, Laxou, France 
b EA 4360 APEMAC, university of Lorraine, Nancy, France 

Corresponding author. Pôle universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, centre psychothérapique de Nancy, rue du Dr Archambault, 54520 Laxou, France.Pôle universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, centre psychothérapique de Nancyrue du Dr ArchambaultLaxou54520France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Objectives

A suicide attempt (SA) is a major risk factor of recurrent SA in adolescence and may be associated with psychological or social problems in the future. REPEATERS is a longitudinal study which examines the long-term psychosocial outcome of adolescents following attempted suicide. It focuses on the impact of early recurrence (i.e., within the first year of the index SA) – data which is, in fact, poorly documented.

Methods

Ten years after the index SA, a self-reporting questionnaire was sent to all adolescents who had attempted suicide and were followed up by the CHRU (Regional University Hospital Centre) de Nancy, France, between 1994 and 2003 and their parents. The purpose of this questionnaire was to assess psychosocial outcomes. Data concerning SA were collected retrospectively.

Results

After ten years, 146 of the 309 adolescents who had attempted suicide and were participating in the study had responded: 90% lived with a partner and 41% had children. The mean (SD) current emotional life of suicide attempt survivors scored 7.3 (2.3) on a scale of 0 to 10. Compared to the general population of the same age, responders felt more depressed than their peers (29% vs. less than 8% of males and 20% of females), had more suicidal thoughts (14% vs. 5%), and had more SAs (27% vs. 0.3%). Moreover, the risk of recurrence over the ten year period was associated with suicide recurrence in the first year after the index SA (odds ratio [OR]=2.3; 95% confidence interval [CI]=1.1–4.9) and with a lower level of education at ten years (OR=0.37; 95% CI=0.19–0.45).

Conclusions

Although a favorable outcome was reported ten years after the event for the majority of adolescents who had attempted suicide, some with a lower level of education were nevertheless at increased risk of recurrence and depression. Post-intervention strategies are therefore essential in order to evaluate risk factors which may persist if not taken into consideration.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif

À l’adolescence comme à l’âge adulte, réaliser une tentative de suicide est un facteur de risque majeur de nouveau passage à l’acte suicidaire. En dehors du crescendo de suicidalité et de la banalisation progressive des actes lorsqu’ils se répètent, les patients qui « récidivent » ont-ils un devenir différent de ceux pour qui la tentative de suicide sera unique? REPEATERS est une étude longitudinale qui décrit le devenir psychosocial d’adolescents qui ont fait une tentative de suicide, en prenant en compte l’impact de la récidive suicidaire « précoce », c’est-à-dire, dans l’année suivant le geste d’inclusion dans l’étude.

Méthode

Les adolescents hospitalisés après une tentative de suicide au CHRU de Nancy, entre 1994 et 2003 ont été inclus. Les sujets devenus jeunes adultes et leurs parents ont été contactés 10 ans après le geste suicidaire dit « index » et ont rempli un auto-questionnaire. Ce questionnaire avait pour but d’évaluer le devenir psychosocial des sujets (situation scolaire et/ou professionnelle, situation familiale, données de santé mentale et somatique…). Des données liées au contexte de la tentative de suicide index ont été recueillies rétrospectivement.

Résultats

À 10 ans de la tentative de suicide index, 146 des 309 anciens adolescents ont répondu : 90 % vivaient maritalement et 41 % avaient un/des enfant(s). Sur une échelle de 0 à 10, ils évaluaient en moyenne leur vie affective à 7,3 (erreur standard à 2,3). Par contre, ils se sentaient davantage déprimés que leurs pairs : 29 % versus moins de 8 % des hommes et 20 % des femmes de leur âge. Les sujets avaient par ailleurs davantage d’idéations suicidaires (14 % vs 5 %) et avaient fait davantage de gestes suicidaires (27 % vs 0,3 %) que leurs pairs de la population générale. De plus, le risque de récidive suicidaire à 10 ans était associé à la récidive suicidaire durant la première année suivant la tentative de suicide index (odds ratio [OR]=2,3 ; intervalle de confiance à 95 % [IC]=1,1–4,9) et à un niveau scolaire inférieur à 10 ans (OR=0,37 ; 95 % IC=0,19–0,45). Une partie des adolescents qui avaient fait une tentative de suicide sont encore en souffrance à 10 ans de la tentative de suicide index.

Conclusion

Nos résultats soulignent l’importance de prévenir la récividive suicidaire à l’adolescence, en termes de devenir à court terme mais aussi à plus long terme en prenant en compte les facteurs de risque environnementaux et personnels.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Adolescence, Outcome, Psychosocial, Risk factors, Suicide attempt

Mots clés : Adolescence, Devenir, Facteurs de risque, Psychosocial, Tentative de suicide


Plan


© 2020  L'Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 47 - N° 4

P. 299-305 - août 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cross-Cultural Adaptation and Validation of the Quality of Life Questionnaire for Caregivers of Patients with Schizophrenia (S-CGQoL) in Latin America
  • A. Caqueo-Urízar, A. Urzúa, P. Mena-Chamorro, M. Boucekine, R. Richieri, P. Auquier, S. Fernandes, G. Fond, L. Boyer
| Article suivant Article suivant
  • Validation of the French version of the Children's Alexithymia Measure
  • M. Hébert, K. Smith, C. Boisjoli, S. Larouche

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.