Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impact of a simulation-based training on the experience of the beginning of residency - 22/07/21

Bénéfice d’une séance de simulation médicale sur le vécu du début d’internat en médecine interne

Doi : 10.1016/j.revmed.2021.07.002 
C. Mercuzot a, B. Debien b, É. Riviere c, d, N. Martis e, f, g, S. Sanges h, i, j, J. Galland k, l, Y. Kouchit e, f, P. Fesler a, m, C. Roubille a, m,
a Department of Internal medicine, Montpellier University Hospital, Montpellier, France 
b Medical simulation training center, Montpellier University, Montpellier, France 
c Internal Medicine and Infectious Diseases Unit, Haut-Leveque Hospital, University Hospital Centre of Bordeaux, 33600 Pessac, France 
d Inserm U1034, Bordeaux University, 33604 Pessac cedex, France 
e Côte d’Azur University, Nice, France 
f Department of Internal Medicine, University Hospital of Nice, Nice, France 
g CNRS UMR7275, Non Coding Genome & Lung Disorders, Institute of Molecular and Cellular Pharmacology, Valbonne, France 
h UFR Médecine, Centre de Simulation PRESAGE, University Lille, 59000 Lille, France 
i Inserm, U1286 - INFINITE - Institute for Translational Research in Inflammation, CHU de Lille, University Lille, 59000 Lille, France 
j Département de Médecine Interne et Immunologie Clinique, CHU de Lille, 59037 Lille cedex, France 
k Department of Internal medicine, Lariboisière Hospital, AP–HP, Paris, France 
l University of Paris, Paris, France 
m Inserm U1046, CNRS UMR 9214, PhyMedExp, University of Montpellier, Montpellier, cedex 5, France 

Corresponding author.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Thursday 22 July 2021

Abstract

Introduction

We aimed to evaluate the impact of an immersive simulation session on the experience of the beginning of residency.

Methods

The interventional group consisted of newly recruited residents in 2019, who participated in the workshop presenting four emergency scenarios frequently encountered during night shifts; the control group comprised residents who had begun their internship in 2018, without having participated in the simulation workshop. The level of psychological stress and self-confidence were self-estimated in the simulation group before and immediately after the workshop. During the second semester of residency, stress, self-efficacy and anxiety were evaluated in both groups with the Perceived Stress Scale (PSS), General Self-efficacy Scale (GSES), and Generalized Anxiety Disorder-7 (GAD-7) scale.

Results

In the second semester 2020, the PSS, GSES and GAD-7 were 20.71±8.15 and 22.44±5.68 (P=0.40); 26.88±6.30 and 27.11±3.95 (P=0.87); 6.94±5.25 and 8.89±4.78 (P=0.22) for the simulation (n=17, 89.5% of participation) and control (n=9, 75%) groups, respectively. In the simulation group, the level of self-confidence had significantly improved from 1.82±0.95 before the session to 2.29±1.16 after the session (P=0.05). Interestingly, this improvement in self-confidence was significantly correlated with GAD-7 (P=0.014) and PSS (P=0.05), and tended to be correlated with GSES (P=0.09).

Conclusion

Our study showed a significant improvement in self-confidence between before and after the simulation session. Residents who experienced an improvement in self-confidence saw their stress and anxiety levels decrease during the second semester reevaluation, in favor of a prolonged benefit from the session.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

Nous avons cherché à évaluer le bénéfice d’une séance de simulation immersive sur le vécu d’internat en médecine interne.

Méthodes

Le groupe interventionnel était composé d’internes, nouvellement recrutés en 2019, qui ont participé à l’atelier présentant quatre scénarios d’urgence fréquemment rencontrés lors des gardes de nuit ; le groupe témoin était composé de résidents ayant commencé leur internat en 2018, sans avoir participé à l’atelier de simulation. Le niveau de stress et de confiance en soi a été autoévalué dans le groupe simulation avant et après la session. Lors du second semestre d’internat, le stress, l’autoefficacité et l’anxiété ont été évalués dans les deux groupes à l’aide de la Perceived Stress Scale (PSS), de la General Self-Efficacy Scale (GSES) et de l’échelle Generalized Anxiety Disorder-7 (GAD-7).

Résultats

Au second semestre, la PSS, la GSES et le GAD-7 étaient respectivement de 20,71±8,15 et 22,44±5,68 (p=0,40) ; 26,88±6,30 et 27,11±3,95 (p=0,87) ; 6,94±5,25 et 8,89±4,78 (p=0,22) pour les groupes simulation (n=17, 89,5 % de participation) et contrôle (n=9, 75 %). Dans le groupe simulation, le niveau de confiance en soi s’était significativement amélioré, passant de 1,82±0,95 avant la session à 2,29±1,16 après la session (p=0,05). De manière intéressante, l’amélioration de la confiance en soi était significativement corrélée avec le GAD-7 (p=0,014) et le PSS (p=0,05), et avait tendance à être corrélée avec le GSES (p=0,09).

Conclusion

La simulation permet une amélioration de la confiance en soi, corrélée avec le stress et l’anxiété à distance, en faveur d’un bénéfice prolongé de la simulation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Simulation training, Internship and residency, Internal Medicine, Stress, Anxiety

Mots clés : Enseignement par simulation, Internat, Médecine Interne, Stress, Anxiété


Plan


© 2021  Société Nationale Française de Médecine Interne (SNFMI). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.