Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Du SRAS et du MERS à la COVID-19 : un voyage pour comprendre les coronavirus des chauves-souris - 23/07/21

From SARS, MERS to COVID-19: A journey to understand bat coronaviruses

Doi : 10.1016/j.banm.2021.05.008 
Zhengli Shi
 CAS Key Laboratory of Special Pathogens, Wuhan Institute of Virology, Chinese Academy of Sciences, 430071 Wuhan, China 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Depuis le début de ce siècle, trois coronavirus (CoV) ont provoqué des maladies respiratoires humaines graves, notamment le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et la COVID-19 (Coronavirus Disease 2019), qui sont apparues respectivement en 2002- 2003, 2012 et 2019-2020. Il s’agit de trois virus différents appartenant à la famille des Coronaviridae, genre Betacoronavirus. La découverte de CoVs étroitement apparentés chez les chauves-souris indique que ces animaux sont les réservoirs naturels de ces virus. Cependant aucune donnée actuelle ne permet de comprendre comment et quand la barrière d’espèce a été franchie à partir de la chauve-souris pour infecter l’Homme. Cet article présente une vue d’ensemble de la distribution, de l’évolution génétique et des transmissions interspécifiques des coronavirus des chauves-souris en Chine, en particulier des coronavirus apparentés au SRAS (SARS related) ou SARSr-CoV. Nos études ont montré que les SARSr-CoVs sont très répandus chez les chauves-souris fer à cheval et que certains d’entre eux utilisent le même récepteur que celui du SARS-CoV et du SARS-CoV-2 et qu’ils ont un large tropisme tissulaire. Cependant, ces virus de chauve-souris semblent être faiblement pathogènes par rapport au SARS-CoV-2 chez les souris transgéniques pour le récepteur ACE2 humain. Ces résultats montrent néanmoins que ces CoVs des chauves-souris peuvent potentiellement franchir la barrière d’espèce et se transmettre à d’autres animaux ou à l’Homme. Nos travaux mettent en évidence la nécessité de se préparer aux futures maladies infectieuses émergentes pouvant être causées par ces CoVs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

From the beginning of this century, three coronaviruses (CoVs) have caused severe human respiratory diseases, including severe respiratory syndrome (SARS), Middle East respiratory syndrome (MERS) and corona virus disease 2019 (COVID-19), which outbroke in 2002-2003, 2012 and 2019-2020, respectively. These viruses are three different species belonging to Coronaviridae family, Betacoronavirus genus. Discovery of closely-related CoVs in bats indicates that bats are natural reservoirs of these viruses. How and when the bat CoVs cross-species barriers to infect humans are largely understudied. This article provides an overview of the distribution, genetic evolution and interspecies transmission of bat coronaviruses in China, particularly focusing on bat SARS-related CoVs (SARSr-CoVs). Our studies showed that SARS-related CoVs are highly prevalent in horseshoe bats and some of them use the same receptor as SARS-CoV and SARS-CoV-2 and have wide cell tissue tropism. However, these bat viruses seem to be low pathogenic in human ACE2 transgenic mice compared with the SARS-CoV-2. These results imply that these bat CoVs have potential interspecies transmission to other animals and humans. Our work highlights the necessity of preparedness for future emerging infectious diseases caused by these CoVs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Coronavirus, COVID-19, Chauve-souris, SRAS, MERS, Maladies émergentes

Keywords : Coronavirus, COVID-19, Bat, SARS, MERS, Emerging diseases


Plan


 Séance commune de l’Académie vétérinaire de France et de l’Académie nationale de médecine du jeudi 3 décembre 2020 : « Covid-19 et “une seule santé” : aspects médicaux, vétérinaires et environnementaux ».
☆☆ Texte transcrit de l’anglais par Hervé Bourhy et Jeanne Brugère-Picoux.


© 2021  l'Académie nationale de médecine. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 205 - N° 7

P. 732-736 - août 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Lutte contre la pandémie de COVID-19 au CHU Zhongnan et à l’hôpital de Leishenshan : un condensé de la mobilisation globale en Chine et réflexions sur l’expérience de Wuhan
  • Wang Xinghuan
| Article suivant Article suivant
  • Les coronaviroses aviaires : caractéristiques présentant un intérêt épidémiologique, en médecine comparée
  • Moncef Bouzouaya

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.