Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Photodermatoses : aspects fondamentaux, classification, diagnostic - lucites idiopathiques - 03/08/21

[98-785-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0319(21)43957-9 
J.-C. Beani  : Professeur honoraire de dermatovénéréologie, membre correspondant de l'Académie nationale de médecine
 163, chemin Sainte-Claire, 38340 Voreppe, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 18
Iconographies 15
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les photodermatoses regroupent toutes les maladies dans la genèse desquelles le soleil intervient. Les réactions photochimiques, directes ou photosensibilisées via la production des ERO, déclenchées par l'activation photonique de chromophore naturellement présent dans la peau, sont à l'origine des effets biologiques du soleil sur la peau survenant chez tous les individus pour peu que les expositions soient suffisamment intenses et/ou répétitives. Le terme de photodermatose est restreint aux manifestations cutanées consécutives à l'absorption photonique de photosensibilisants non présents dans la peau de tous les individus ; s'y ajoutent les déficiences génétiques des moyens de photoprotection naturelle majorant l'intensité et/ou la multiplication des effets biologiques. Le dermatologue réserve le terme de « photosensibilisation » aux situations où le photosensibilisant, qu'il soit les conséquences d'un trouble métabolique (photosensibilisation endogène ou métabolique) ou bien d'apport exogène à la peau par voie topique ou systémique (photosensensibilisation exogène), est parfaitement identifié. À l'inverse, les photodermatoses ou lucites idiopathiques regroupent des affections pour lesquelles le chromophore n'est pas, en l'état actuel des connaissances, identifié. Différentes entités sont isolées sur des caractéristiques cliniques, histologiques et d'exploration photobiologique. La plus fréquente est la lucite estivale bénigne/lucite polymorphe qui pourrait relever d'une résistance à l'immunosuppression UV (ultraviolets)-induite à l'origine d'une réaction d'hypersensibilité retardée à un antigène inconnu. L'urticaire solaire, réaction immunoglobuline E-dépendante à un antigène inconnu, est rare et très invalidante. La dermatite actinique chronique (DAC), la plus grave des lucites, est de pathogénie discutée et de traitement particulièrement délicat. Le prurigo actinique est caractérisé par un groupe human leukocyte antigen spécifique. L'hydroa vacciniforme (HV), lié au virus d'Epstein-Barr (VEB), a deux visages opposés, la forme classique d'évolution favorable et la forme qualifiée de syndrome lymphoprolifératif HV-like (HVLPD) touchant préférentiellement les populations asiatiques et sud-américaines dont l'évolution peut être gravissime.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Photodermatoses, Lucite idiopathique, Lucite polymorphe, Lucite estivale bénigne, Urticaire solaire, Dermatite actinique chronique, Prurigo actinique, Hydroa vacciniforme, Exploration photobiologique


Plan


 Les annexes indiquées dans ce PDF sont présentes dans la version étendue de l'article disponible sur www.em-consulte.com/.


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Photo-immunologie. Effets immunologiques des radiations ultraviolettes et implications en dermatologie
  • F. Aubin
| Article suivant Article suivant
  • Photodermatoses : photosensibilisations endogènes et exogènes
  • J.-C. Beani

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.