Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pneumocystose chez les patients d'onco-hématologie : est-ce inévitable ? - 18/04/08

Doi : RMR-06-2007-24-6-0761-8425-101019-200720047 

N. De Castro [1],

J. Pavie [1],

M. Lagrange-Xélot [1],

J.M. Molina [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Malgré la nette diminution de son incidence depuis l'utilisation des prophylaxies, la pneumocystose pulmonaire demeure un problème préoccupant car elle est associée à une morbidité et mortalité importantes chez les patients d'onco-hématologie.

État des connaissances

L'immunodépression liée aux chimiothérapies et à la corticothérapie est un facteur de risque majeur de développer une pneumocystose. Bien que l'efficacité de nombreux schémas prophylactiques ait été validée, la majorité des cas de pneumocystose survient chez des patients qui ne reçoivent pas de prophylaxie alors que les facteurs de risque sont bien identifiés. Les techniques de PCR ont permis d'étudier la structure et le cycle de Pneumocystis jiroveci et elles ont été évaluées en tant qu'outil diagnostique mais ces techniques extrêmement sensibles ne permettent pas aujourd'hui de différencier la colonisation des voies aériennes d'une infection vraie.

Perspectives

Les recommandations de prophylaxie doivent être élargies à tous les patients qui reçoivent une corticothérapie ou des immunosuppresseurs de façon prolongée. Une lymphopénie CD4 à moins de 200/mm3 pourrait être un élément incitant à poursuivre la prophylaxie.

Conclusion

La gravité de la pneumocystose chez les patients d'onco-hématologie impose de dépister les patients les plus à risque afin de maintenir une prophylaxie adaptée tant que l'immunodépression persiste.

Abstract

Pneumocystis jiroveci pneumonia in patients with cancer: is it unavoidable?

Introduction

Although the use of prophylactic medication has reduced the incidence of Pneumocystis jiroveci pneumonia (PCP), it still occurs in cancer patients and is associated with a high morbidity and mortality.

State of the art

Patients with haematological malignancies are at high risk for PCP because of chemotherapy and steroid-induced immunosuppression. Despite highly active prophylactic regimens, most cases occur in patients who are not receiving any prophylactic treatment even though the risk factors are well described. PCR techniques have been used for PCP diagnosis but these highly sensitive methods may not be able to discriminate between airway colonisation and infection.

Perspectives

Prophylaxis should be widely recommended for patients receiving prolonged steroid therapy or other immunosuppressive drugs. A low CD4+-T cell count (less than 200/µl) may be a useful marker to identify high risk patients who should not discontinue prophylaxis.

Conclusion

Because PCP is very severe in cancer patients, higher risk patients must be identified and long-term prophylaxis should be maintained as long as immunosuppression persists.


Mots clés : Pneumocystose , Onco-hématologie , Corticothérapie , Lymphocytes CD4 , Prophylaxie

Keywords: Pneumocystis jiroveci , Cancer , Steroids , CD4+-T cell count , Prophylaxis


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° 6

P. 741-750 - juin 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Lymphangioléiomyomatose pulmonaire avec ou sans sclérose tubéreuse de Bourneville
  • T. Urban
| Article suivant Article suivant
  • Bonnes pratiques de l'aérosolthérapie par nébulisation
  • B. Dautzenberg, M.H. Becquemin, J.P. Chaumuzeau, P. Diot, Pour Les Membres Du GAT

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.