Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les anticorps monoclonaux anti-SARS-CoV-2 sont efficaces pour éviter les formes graves de COVID-19 chez le transplanté d’organe solide - 13/09/21

Doi : 10.1016/j.nephro.2021.07.315 
A. Del Bello , O. Marion, S. Faguer, J. Izopet, N. Kamar
 Département de néphrologie et transplantation d’organes, Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Les patients transplantés d’organe solide sont à haut risque de développer une forme grave du COVID-19, et présentent un risque élevé de décès en comparaison aux personnes non immunodéprimées.

Les anticorps monoclonaux neutralisants, liant la protéine S (Spike) du SARS-CoV-2 et privient l’attachement viral au récepteur de l’angiotensine 2 ont monté un intérêt dans la population générale pendant la phase initiale de l’infection, en réduisant le risque d’hospitalisation et en améliorant les délais de résolution.

Description

Nous avons comparé l’évolution de patients transplantés ayant bénéficié de ce traitement, et comparé les évolutions en utilisant un groupe historique de patients présentant les mêmes caractéristiques initiales mais n’ayant pas bénéficié de ce traitement.

Une évaluation virologique hebdomadaire avec recherche de variants potentiellement résistants.

Méthodes

Dès la mise à disposition du traitement dans notre hôpital, tous les patients transplantés d’organe solide répondant aux critères, ont reçu les anticorps monoclonaux.

Une évaluation clinique, biologique (dont une PCR de criblage), radiologique hebdomadaire a été réalisée.

Résultats

Seize patients transplantés d’organe solide (12 transplantés rénaux, 1 transplanté foie–rein, 1 transplanté rein pancréas, 2 transplantés cardiaque) ont reçu un traitement par anticorps monoclonaux (monothérapie bamlanivimab [n=5], bithérapie casirivimab/imdevimab [n=2], bithérapie bamlanivimab/etesevimab [n=9]).

Nous avons comparé ces patients à un groupe historique de patients ayant présenté une infection à COVID-19 avant la disponibilité des anticorps monoclonaux, ayant les critères requis pour utilisation du traitement (n=32). Les caractéristiques cliniques (âge, IMC, type d’organe greffé et traitement immunosuppresseur), biologiques (ferritine, taux de lymphocytes) étaient comparables.

Après suivi jusqu’à négativation aucun patient ayant reçu les anticorps monoclonaux n’a présenté une forme sévère du COVID-19, alors que 15 des 32 patients du groupe historique ont évolué vers une forme sévère (46,9 %, p=0,003).

Conclusion

Cette étude montre l’efficacité des anticorps monoclonaux chez le patient transplanté d’organe en prévention des formes sévères du COVID-19.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2021  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 17 - N° 5

P. 290 - septembre 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’activation des NK par le missing self synergise avec les anticorps spécifiques du donneur pour accélérer la perte de greffon dans les rejets humoraux indépendants du complément
  • A. Koenig, S. Mezaache, J. Callemeyn, V. Mathias, M. Rabeyrin, C. Picard, E. Morelon, M. Naesens, V. Dubois, O. Thaunat
| Article suivant Article suivant
  • Prédiction dynamique du risque de perte du greffon après transplantation rénale : une étude internationale
  • M. Raynaud, O. Aubert, G. Divard, N. Kamar, M. Buchler, M. Ladrière, M. Le Quintrec, M. Delahousse, C. Lefaucheur, A. Loupy

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.