Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hyalinose segmentaire et focale post-vaccination anti-SARS-CoV-2 : une association fortuite ? - 13/09/21

Doi : 10.1016/j.nephro.2021.07.232 
A.-L. Faucon 1, , A. Abdellaoui 1, , C. Mussini 1, D. Viglietti 2, V. Caudwell 1, P. Housset 1
1 Centre Hospitalier Sud Francilien, Corbeil-Essonnes, France 
2 Centre Hospitalier Manhes, Fleury-Mérogis, France 

Auteurs correspondants.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Plusieurs cas de syndrome néphrotique secondaire à une néphropathie à lésions glomérulaires minimes (LGM) ont été rapportés après vaccination, notamment contre la grippe. Quelques cas commencent à être rapportés avec les vaccins à ARNm anti SARS-CoV-2.

Description

Nous rapportons un cas de syndrome néphrotique survenant après une première dose vaccinale anti SARS-CoV-2 (ChAdOx1 nCoV-19, Astra-Zeneca®).

Méthodes

Un homme de 44 ans, sans antécédents médicaux, a été hospitalisé pour un tableau d’anasarque d’installation brutale survenant 3 semaines après une première dose vaccinale. Le bilan biologique montrait un syndrome néphrotique (albumine 12,5g/l, protéinurie 9,1g/g) et une insuffisance rénale aiguë définie par une créatininémie à 187μmol/l. Le titre d’anticorps anti-protéine Spike était de 67 U/ml. La sérologie anti-nucléocapside était négative.

Résultats

La ponction biopsie rénale montrait des lésions de hyalinose segmentaire et focale (HSF) avec trois « tip lesions » (Fig. 1). L’évolution clinique et biologique (créatinine 73μmol/l, albumine 34g/l, protéinurie 27mg/mmol) ont été rapidement favorables sous corticothérapie 1mg/kg/j.

Conclusion

La survenue d’un syndrome néphrotique dans les jours qui suivent la vaccination anti-COVID 19 soulève la question de l’imputabilité du vaccin et du mécanisme physiopathologique sous-jacent. La stimulation de l’immunité cellulaire T et une réponse cytokinique médiée par la vaccination pourraient contribuer à la survenue de lésions de LGM/HSF post-vaccination. Les résultats des études de pharmacovigilance restent nécessaires pour déterminer s’il existe un lien causal entre la survenue d’un syndrome néphrotique et la vaccination.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2021  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 17 - N° 5

P. 339 - septembre 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Insuffisance rénale aiguë obstétricale
  • H. Oujidi, H. Elmeghraoui, W. Elalj, M. Hamdaoui, Y. Oujidi, H. Bkiyar, B. Hosni, I. Haddiya, Y. Bentata
| Article suivant Article suivant
  • Médiateurs de l’effet du traitement par empagliflozine sur les résultats rénaux dans l’essai EMPA-REG OUTCOME
  • C. Wanner, M. Nangaku, B.J. Kraus, B. Zinman, M. Mattheus, K. Ohneberg, N. Ben Hajmessaoud, P. Zaoui, C. Schmoor, S.E. Inzucchi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.