Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Réponse à la vaccination contre le SARS-CoV-2 chez des patients hémodialysés chroniques - 13/09/21

Doi : 10.1016/j.nephro.2021.07.006 
M. Monge 1, , E. Guiard 1, M. Allouache 1, A. Koita 1, C. Richaud 2, F. Compain 3
1 Hémodialyse, institut mutualiste Montsouris, Paris, France 
2 Médecine interne, institut mutualiste Montsouris, Paris, France 
3 Microbiologie, institut mutualiste Montsouris, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Les patients hémodialysés chroniques (HDC) sont à haut risque de développer une forme grave d’infection à SARS-CoV-2. Ils constituent une population cible pour la vaccination. Toutefois, la réponse vaccinale chez ces patients est mal connue.

Description

Étude observationnelle monocentrique portant sur l’ensemble des patients HDC du centre à qui la vaccination contre la COVID-19 (vaccin ARNm BNT162b2 [Pfizer–BioNTech®]) a été proposée. Trois injections ont été proposées, les deux premières réalisées à 28 jours d’intervalle et la troisième dès l’entrée en vigueur des nouvelles recommandations pour les patients hémodialysés.

Méthodes

Les sérologies ont été réalisées par immunochromatographie avec recherche d’IgG anti-protéine Spike (COVID-19-BSS, Biosynex®) sur des sérums collectés avant vaccination et 1 mois après la deuxième injection, et 3 mois après la troisième injection. Les résultats sont exprimés en médiane [IQR : 25–75] ou %.

Résultats

Parmi les 50 (91 %) patients vaccinés (5 refus), l’âge était de 70 [63,0–82,5] ans, 17 (34 %) patients étaient diabétiques, et 8 (16 %) avaient un antécédent de greffe d’organe solide. L’ancienneté en dialyse était de 26 [14,7–47,0] mois ; 46 (92 %) patients étaient dialysés sur une membrane en polysulfone, et 4 (8 %) sur une membrane en polyméthylmétacrylate. La séroprévalence à j0 était de 12 % (6 patients, dont 4 avaient présenté une forme symptomatique de COVID-19>3 mois, confirmée par PCR). Parmi les 44 patients séronégatifs, le taux de positivité 1 mois après la seconde dose était de 90,9 % (40 patients). Parmi les 4 patients non répondeurs, 1 recevait une immunothérapie (carcinome cutané), et aucun n’avait été transplanté d’organe. La réponse des patients sous polyméthylmétacrylate était comparable à ceux sous polysulfone. La troisième injection a été réalisée en moyenne 49 [39.5–55.8] jours après la deuxième, chez 88% des patients, et a permis d’obtenir une séroconversion chez 2 patients restés séronégatifs après la deuxième injection, le 4e étant décédé suite à l’arrêt de la dialyse. Soixante pour cent des patients ont rapporté une douleur au point d’injection pendant 24–48h. Une patiente a développé une pneumopathie à SARS-Cov2 10 jours après la deuxième injection, d’évolution favorable sous oxygénothérapie nasale.

Conclusion

La réponse vaccinale et la tolérance du vaccin à ARNm BNT162b2 contre la CoVID-19 sont bonnes chez les patients HDC, une troisième injection peut être requise dans cette population.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2021  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 17 - N° 5

P. 351 - septembre 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation du poids idéal en hémodialyse par bioimpédancemétrie et corrélation à la radiographie du thorax et l’échographie cardiaque
  • F. Henry, N. Spinogatti, T.T. Ho, M. Libert, S. Verhofstadt, S. Treille De Grandseigne, A. Lemy, P. Dubois, I. Chouchane
| Article suivant Article suivant
  • Branchement et débranchement des patients en dialyse : une évaluation des besoins pour une néphrologie plus responsable
  • T. Rogala, Y.E. Nisse, L. Frimat, N. Valery, B. Demoré, F. Raffy

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.