Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’insuffisance rénale aiguë au cours de la COVID-19 au Burkina Faso : prévalence et facteurs associés - 13/09/21

Doi : 10.1016/j.nephro.2021.07.084 
S. Delma 1, , S.I. Akodmo 1, Y.J. Bonzi 1, P. Zoehinga 1, S.H. Traore 1, S.E. Sanogo 2, H.Y.A. Lengani 2, G. Coulibaly 1
1 Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouedraogo, Ouagadougou, Burkina Faso 
2 Centre Hospitalier Universitaire De Tingandogo, Ouagadougou, Burkina Faso 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Le but de notre étude était de déterminer la prévalence et les facteurs associés à l’insuffisance rénale aiguë (IRA) au cours de la COVID-19 au Burkina Faso.

Description

Il s’est agi d’une étude rétrospective à visée descriptive et analytique. Elle s’est déroulée au CHU de TIngandogo et a concerné la période du 09 mars au 30 août 2020. Ont été inclus, tous les patients positifs à la COVID-19 par un test PCR et dont la créatininémie était disponible.

Méthodes

L’analyse multivariée a été réalisée et une valeur de p<0,05 a été considérée comme statistiquement significative.

Résultats

Nous avons inclus 168 patients. La moyenne d’âge était de 57,7±15,2 ans avec un sex-ratio de 3,1. La prévalence de l’IRA était de 16,07 % et ses principales complications étaient l’encéphalopathie urémique (OR=8,18 ; p=0,005), le syndrome œdémateux (OR=0,06 ; p=0,012) et la baisse des réserves alcalines (OR=0,761 ; p=0,001). Les facteurs de risque d’IRA étaient l’âge élevé (OR=0,19 ; p=<0,001), la prise de médicaments traditionnels (OR=0,19 ; p=<0,001), les vomissements (OR=0,15 ; p=0,01), l’augmentation de la CRP (OR=1,008 ; p=0,012) et l’hyperleucocytose (OR=1,000 ; p=0,033). Sa survenue était associée à une mortalité élevée (OR=0,097 ; p=<0,001).

Conclusion

L’IRA au cours de la COVID-19 est fréquente et associée à une morbi-mortalité élevée. Un renforcement de la sensibilisation à l’éviction des décoctions pourrait contribuer à réduire sa fréquence. Un diagnostic et une prise en charge précoce des patients à partir de la 5e décade et ceux ayant des signes pulmonaires et un syndrome inflammatoire pourrait permettre de réduire la forte mortalité qui lui est associée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2021  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 17 - N° 5

P. 383 - septembre 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Survie des patients diabétiques de type 1 en dialyse : différentes estimations du risque
  • E. Vabret, S. Bayat, M. Lassalle, M. Raffray, Y. Foucher, C. Vigneau
| Article suivant Article suivant
  • Caractéristiques, étiologies, prise en charge et pronostic des patients âgés hospitalisés dans un centre universitaire pour IRA sévère. Étude de cohorte prospective
  • A. Cardinale, P. Reboul, V. Antoine, S. Cariou, L. Muller, Z. Messikh, J.Y. Lefrant, O. Moranne

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.