Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Description et démarche diagnostique des hyponatrémies en transplantation rénale - 13/09/21

Doi : 10.1016/j.nephro.2021.07.112 
R. Pszczolinski 1, , L. Dubourg 2, E. Morelon 3, C. Sophie 1, B. Moulin 1
1 Service de néphrologie et transplantation, Strasbourg, Strasbourg, France 
2 Service d’explorations fonctionnelles néphrologiques, Lyon, France 
3 Service de néphrologie et transplantation, Lyon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La population des patients transplantés rénaux est exposée comme les patients de la population générale à des perturbations métaboliques. Parmi celles-ci, les hyponatrémies sont fréquentes, et semblent corrélées avec le pronostic de la transplantation, mais demeurent peu étudiées dans cette population. De plus, leur prise en charge n’y est pas définie. L’objectif de cette étude est de décrire les caractéristiques et la prise en charge des hyponatrémies chez les patients transplantés rénaux hospitalisés.

Description

Sans objet.

Méthodes

Les caractéristiques épidémiologiques, la prise en charge diagnostique et thérapeutique, et l’évolution des hyponatrémies, définies comme une natrémie130mmol/L, ont été recueillies rétrospectivement dans 2 services d’hospitalisation de néphrologie et transplantation. Une analyse diagnostique indépendante a été menée. La prévalence des hyponatrémies à 1 an post-transplantation chez 565 patients a été également recueillie.

Résultats

Cinquante-quatre patients ont présenté une hyponatrémie (soit une prévalence estimée à 5,8 % en hospitalisation). Les causes des hyponatrémies se répartissaient en 41 % de type déplétion associée à une déshydratation extracellulaire, 19 % associées à une hyperhydratation extracellulaire, 11 % de SIADH, 11 % d’hyponatrémie non-hypo-osmolaire, 4 % de syndrome « tea and toast », 7 % d’hyponatrémie factice et 7 % de cause indéterminée. La démarche diagnostique et la prise en charge thérapeutique des hyponatrémies étaient globalement peu conformes aux recommandations européennes. La prévalence de l’hyponatrémie130mmol/L à un an post-transplantation était de 1,6 % (Fig. 1).

Conclusion

Cette étude a souligné la fréquence importante des hyponatrémies en hospitalisation chez les transplantés rénaux, et l’insuffisance des prises en charge diagnostique et thérapeutique vis-à-vis des recommandations actuelles. Par rapport à la population générale, les causes des hyponatrémies se répartissaient différemment chez les patients transplantés rénaux, ce qui peut s’expliquer par leurs spécificités. Enfin, cette étude révèle une fréquence non négligeable d’hyponatrémies factices et d’hyponatrémies non hypo-osmolaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2021  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 17 - N° 5

P. 391-392 - septembre 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Consultation de maladies infectieuses chez les patients en attente de transplantation rénale : expérience monocentrique
  • L. Blondeau
| Article suivant Article suivant
  • Qu’en est-il du rôle et impact du pharmacien hospitalier dans l’accompagnement pharmaceutique du transplanté rénal ?
  • H. Fetati, N. Mekaouche, F. Boudia, D. Hassini, D. Mebarki, B. Bendifallah, K. Djoudad, H. Toumi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.