Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hypocalcémie sévère et prolongée en post-transplantation rénale : « The Hungry Bone Syndrome » à ne pas méconnaître - 13/09/21

Doi : 10.1016/j.nephro.2021.07.125 
M. Hamdaoui , S. Mchiouer, I. Haouli, H. Oujidi, K. Frikel, I. Haddiya, Y. Bentata
 Service de néphrologie, hémodialyse, transplantation, CHU Mohammed VI, Oujda, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le syndrome de l’os affamé est défini par une hypocalcémie profonde après l’effondrement des taux de PTH, secondaire à un afflux massif de calcium vers un os avide. C’est une complication qui survient après parathyroïdectomie et beaucoup plus rarement après thyroïdectomie, ou lors de la reprise d’une activité physique après une immobilisation prolongée. Il peut être observé à minima après transplantation rénale.

Description

Nous décrivons ici un cas d’hypocalcémie sévère prolongée post transplantation rénale.

Méthodes

À propos d’un cas.

Résultats

Il s’agissait d’un patient âgé de 28 ans, ayant été sous hémodialyse chronique pendant 6 ans et transplanté rénal à partir d’un donneur vivant en septembre 2019. Une parathyroïdectomie subtotale 7/8 a été réalisée en juillet 2019 pour hyperparathyroïdie sévère et dont l’évolution post-opératoire était marquée par une hypocalcémie contrôlée sous supplémentation orale et sevrage complet avant la transplantation rénale. Le jour de la greffe la calcémie corrigée est à 93mg/l et la parathormone1–84 à 33,4pg/ml (valeur normale 15–47 pg/mL). La reprise de la fonction rénale était immédiate et la créatinine était à 9mg/L à J10 post transplantation. À J9 post-transplantation, une hypocalcémie sévère était apparue à 64mg/l avec signes cliniques type tremblements, et crampes musculaires. La parathormone1–84 était à 12,74pg/mL, la phosphatémie à 23mg/l et la vitamine D native à 29,5ng/ml. La calciurie et la phosphaturie étaient effondrées. La correction de l’hypocalcémie avait nécessité le recours au calcium intraveineux associé à de fortes doses de calcium par voie orale (10g par jour) pendant plus d’un mois. L’arrêt du calcium a été progressif et l’arrêt définitif a été effectué quatre mois post transplantation rénale.

Conclusion

La survenue d’une hypocalcémie sévère et persistante pendant plusieurs semaines était favorisée chez notre patient par l’association de deux étiologies majeures de « Hungry Bone Syndrome » la parathyroïdectomie et la transplantation rénale. La gestion d’une hypocalcémie sévère et prolongée peut présenter de véritables challenges et il est souhaitable d’éviter la parathyroïdectomie dans les six mois précédant la transplantation rénale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2021  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 17 - N° 5

P. 396-397 - septembre 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Covid-19 et transplantation rénale
  • D. Derbel, H. Ghabi, I. Mami, B. Ben Kaab, S. Beji, L. Raies, F. Ben Hmida, S. Jbeli, L. Ben Fatma, K. Zouaghui
| Article suivant Article suivant
  • Impact de la parathyroïdectomie sur la fonction du transplant rénal dans l’hyperparathyroïdie tertiaire : résultats d’une étude comparative
  • S. Frey, T. Goronflot, C. Blanchard, C. Kerleau, P.A. Gourraud, M. Wargny, C. Caillard, M. Hourmant, E. Mirallié, L. Figueres

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.