Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Syndrome cardio-rénal secondaire à une hypertension artérielle pulmonaire post-embolique – caractérisation d’un modèle préclinique chez le porc - 13/09/21

Doi : 10.1016/j.nephro.2021.07.101 
A. Orieux 1, , L. Pieroni 1, S. Drouin 1, S. Dang Van 2, T. Migeon 1, J. Hadchouel 1, J. Guihaire 2, O. Mercier 2, P. Galichon 1
1 Inserm U1155, Paris, France 
2 Inserm U999, Plessis Robinson, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les syndromes cardio-rénaux (SCR) de type 1/2 sont des désordres physiopathologiques complexes au cours duquel une dysfonction cardiaque est à l’origine d’une dysfonction rénale. Les mécanismes restent incomplètement expliqués, en particulier dans l’insuffisance cardiaque droite. L’objectif de l’étude est de développer un modèle préclinique original de SCR sur cœur pulmonaire chez le porc.

Description

Douze porcs large white de 12 semaines ont été randomisés dans un groupe avec induction d’une hypertension artérielle pulmonaire post-embolique (HPPE) par ligature de l’artère pulmonaire gauche puis embolisation itérative hebdomadaire de l’artère pulmonaire inférieure droite, ou dans un groupe témoin SHAM (interventions fictives). Le sacrifice est réalisé après 5 embolisations.

Méthodes

Une évaluation hémodynamique (cathétérisme cardiaque droit) et des analyses biologiques sanguines et urinaires ont été pratiquées. L’histologie et des immunomarquages d’agression et de réparation rénale ont été réalisés, ainsi qu’une mesure hebdomadaire du débit de filtration glomérulaire (DFG) par injection d’un traceur exogène.

Résultats

Lors du sacrifice, la pression artérielle pulmonaire moyenne et la pression veineuse centrale étaient significativement plus élevées dans le groupe HPPE : 32±10 vs 13±2mmHg (p=0.001) et 10±4 vs 6±2mmHg (p=0,04) alors que l’index cardiaque n’était pas différent : HPPE 2,3[1,9–3,6] L/min/m2 et SHAM 3,3[2,8–3,8] L/min/m2. Les porcs avec HPPE avaient une troponine I plus élevée (302[53–3054] vs 33[17–47] ng/mL ; p=0,03). Tous les cochons HPPE présentaient une dyspnée. La fraction d’excrétion de l’urée était diminuée (18±6 vs 27±6 % ; p=0,04) et l’albuminurie augmentée (4,4±0,6 vs 2,9±0,4mg/L ; p<0,001) dans le groupe HPPE. La créatininémie et l’urémie n’augmentaient pas de manière significativement différente entre les deux groupes. À la différence du DFGestimé (via créatininémie et poids), le DFGmesuré diminue dès la 3e semaine (Fig. 1).

Conclusion

Nous rapportons le premier modèle porcin de SCR sur dysfonction cardiaque droite. Chez ces jeunes porcs, le DFGestimé à partir de la créatininémie ne permet pas de mettre en évidence une dysfonction rénale contrairement au DFGmesuré.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2021  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 17 - N° 5

P. 402-403 - septembre 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le FGF19 améliore l’insulinorésistance et la sarcopénie dans un modèle murin d’insuffisance rénale chronique
  • E. Bres, B. Benoit, S. Chanon, C. Pinteur, M. Strigini, D. Fouque, H. Vidal, L. Koppe
| Article suivant Article suivant
  • L’impact des produits terminaux de glycation AGE et les autres marqueurs du stress oxydant sur le canal carpien
  • L. Azouaou, C. Toualbi, H. Chader, R. Mameri, A. Khelfi, M. Arab, A. Benoui, A. Seba

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.