Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

The Lower Palaeolithic assemblages in Central Europe in stratigraphic and palaeogeographic background - 15/09/21

Les assemblages du Paléolithique inférieur en Europe centrale dans un contexte stratigraphique et paléogéographique

Doi : 10.1016/j.anthro.2021.102937 
Jan Michal Burdukiewicz
 Institute of Archaeology, University of Wroclaw, Wroclaw, Poland 

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Wednesday 15 September 2021

Abstract

The hominin presence during Lower Palaeolithic in Central Europe was sporadic and followed cold-warm climatic cycle connected with spreading of Scandinavian ice sheet. Up to now there had been discovered about 50 archaeological assemblages from 17 sites from 700 ka years, mostly from second part of it, during c. 300 ka between MIS 15 and 9. The Lower Paleolithic hominins visited Central Europe during warmer periods with deciduous or coniferous forests, even during open domination of open or partly open landscape. Incredible finds, like Bilzingsleben and Schöningen show how complex was life of early hunter-gatherers. In opposite to the previous concept, according to which Lower Palaeolithic hominins were mostly scavengers. The discovery of wooden tools, like spears in lakeshore in opencast mine Schöningen, denies this concept. Contrary to that, early hominins were smart hunters following animal herds and hunted distant way and experienced gatherers. Local lithic technology based on core-flake processing in opposite to Western and Southern Europe dominated by handaxes. Moreover, the preferred usage of “small tools”, which are difficult to use only by fingers may be explained by identification of wooden hafts on few lithic artifacts in Schöningen. However, very long duration of unchanged lithic technology is surprising. An intense accumulation of glacial, eolian and alluvial sediments covered large part of Central Europe and this way Lower Palaeolithic sites are very difficult to discover. All known sites were identified in deep travertine quarries or opencast mines. Future research must be focused on systematic prospection of such outcrops.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

La présence d’hominidés au Paléolithique inférieur en Europe centrale était sporadique et suivait un cycle climatique froid-chaud lié au déplacement de la calotte glaciaire scandinave. À ce jour, environ 50 assemblages archéologiques ont été découverts sur 17 sites datant de 700 ka, principalement de la deuxième partie de celui-ci, vers 300 ka entre MIS 15 et 9. Les hominidés du Paléolithique inférieur ont parcouru l’Europe centrale pendant les périodes les plus chaudes, caractérisées par des forêts de feuillus ou de conifères, voire pendant la prédominance de paysages ouverts ou partiellement ouverts. Des découvertes incroyables, comme Bilzingsleben et Schöningen, montrent à quel point la vie des premiers chasseurs-cueilleurs était complexe, remettant en question l’idée admise précédemment selon laquelle les hominidés du Paléolithique inférieur étaient pour la plupart des charognards. La découverte d’outils en bois, comme des lances au bord du lac dans la mine à ciel ouvert de Schöningen, dément cette idée. Au contraire, les premiers hominidés étaient des chasseurs intelligents suivant des troupeaux d’animaux, ils chassaient à distance et étaient des cueilleurs expérimentés. La technologie lithique locale est basée sur le traitement du nucleus et des éclats, à la différence de l’Europe occidentale et méridionale dominée par les bifaces. De plus, l’utilisation privilégiée d’un petit outillage difficile à utiliser uniquement avec les doigts peut s’expliquer par l’identification de manches en bois sur quelques objets lithiques à Schöningen. Cependant, la très longue durée de la technologie lithique inchangée est surprenante. Une intense accumulation de sédiments glaciaires, éoliens et alluviaux a recouvert une grande partie de l’Europe centrale et les sites du Paléolithique inférieur sont très difficiles à découvrir. Tous les sites connus ont été identifiés dans des carrières profondes de travertin ou des mines à ciel ouvert. Les recherches futures doivent être axées sur la prospection systématique de tels affleurements.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Central Europe, Lower Palaeolithic, Homo heidelbergensis, Middle Pleistocene, Small tools

Mots clés : Europe centrale, Paléolithique inférieur, Homo heidelbergensis, Pléistocène moyen, Petit outillage


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.