Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Résultats du traitement non opératoire des fractures ouvertes de jambe type I de Gustilo chez l’enfant : expérience d’un service en Afrique de l’ouest - 15/09/21

Outcomes of nonoperative treatment of Gustilo Type I open tibia shaft fractures in children: Experience in a single tertiary centre in West Africa

Doi : 10.1016/j.rcot.2021.08.014 
Jean Baptiste Yaokreh a, , Thierry-Hervé Odéhouri-Koudou a, b, Yapo Guy Serges Kouamé a, Helen Audrey Thomas a, Dibi Bertin Kouamé a, Ossénou Ouattara a
a Service de chirurgie pédiatrique du CHU de Yopougon, université Félix Houphouët Boigny, 21, BP 632 Abidjan 21, Abidjan, Côte d’Ivoire 
b Service des urgences médico-chirurgicales du CHU de Yopougon, 21, BP 632 Abidjan 21, Abidjan, Côte d’Ivoire 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Wednesday 15 September 2021

Résumé

Introduction

Le parage avant la 6ème heure dans le traitement des fractures ouvertes de membres a été toujours recommandé pour la prévention de l’infection. Récemment, de nombreuses controverses ont émergé sur la nécessité du parage au bloc opératoire des fractures ouvertes type I qui ne présentent pas de risque évident de contamination. Dans notre pratique, certains enfants sont traités par nécessité aux urgences sans parage pour des raisons économiques et logistiques. Ce traitement non opératoire a-t-il conduit à plus de complications infectieuses dans nos conditions défavorables de travail ?

Hypothèse

Le traitement non opératoire des fractures ouvertes type I de jambe expose les patients à très peu de complications infectieuses profondes.

Patients et méthode

Les dossiers médicaux de 29 enfants (19 garçons et 10 filles ; âge moyen 9,3±2,1 ans) traités aux urgences sans parage pour une fracture ouverte type I de jambe entre 2008 et 2018 dans notre unité de chirurgie pédiatrique ont été analysés rétrospectivement. Les complications infectieuses et les données sur l’antibiothérapie ont été relevées.

Résultats

Un patient (3,4 %) a développé une infection. Il a été traité chirurgicalement par toilette–drainage et antibiothérapie. La recherche bactériologique était négative. La comparaison du taux d’infection dans notre série avec ceux des autres séries n’a pas montré de difference significative (p>0,05). Le délai moyen de l’initiation de l’antibiothérapie après le traumatisme était de 4,1±0,7heures (extrêmes : 2–6). La durée moyenne de la prise d’antibiotique était de 8,4±1,1jours (extrêmes : 5–19). Les fractures ont consolidé en moyenne en 10±1,1 semaines (extrêmes : 8–13,2 ). Aucun cas de gangrène gazeuse n’a été observé.

Discussion

Le traitement non opératoire a occasionné peu d’infection profonde. Cette méthode doit être cependant validée par des études de niveau I. Elle permettrait alors de limiter le recours aux rebouteurs pour des raisons économiques dans les pays en développement.

Niveau de preuve

IV ; Étude retrospective.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Enfant, Fracture ouverte de jambe, Infection, Traitement non opératoire


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Orthopaedics &Traumatology: Surgery & Research, en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.