Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Exposition des chirurgiens et des patients aux rayonnements ionisants pendant les procédures d’ostéosynthèse rachidienne postérieure percutanée : étude prospective de 100 patients? - 12/10/21

Surgeon’s and patient’s radiation exposure during percutaneous thoracolumbar pedicle screw fixation: a prospective multicenter study of 100 cases

Doi : 10.1016/j.bloc.2021.09.003 
Pascal Kouyoumdjian, MD, PhD a, Guillaume Gras Combe, MD b, Mickael Grelat, MD c, Stéphane Fuentes, MD, PhD d, Benjamin Blondel, MD, PhD e, Patrick Tropiano, MD, PhD e, Fahed Zairi, MD f, Jacques Beaurain, MD, PhD c, Yann-Philippe Charles, MD, PhD, g, Alexandre Dhenin, MD, PhD a, Hassan Elfertit, MD h, Julien Le Roy, PhD Student i, Joel Greffier, PhD j, Nicolas Lonjon, MD b,
a Orthopedic surgery, spine unit, university Montpellier 1, CHU Nîmes, hôpital Carémeau, 30029 Nîmes, France 
b Neurosurgery unit, CHU Montpellier, hôpital Gui-de-Chauliac, 34000 Montpellier, France 
c Neurosurgery unit, CHU Dijon Bourgogne, 21000 Dijon, France 
d Neurosurgery unit, hôpital La Timone, AP-HM, 13385 Marseille, France 
e Orthopedic surgery, spine unit, hôpital La Timone, AP-HM, 13385 Marseille, France 
f Neurosurgery units, CHR, hôpital Roger-Salengro, 59037 Lille, France 
g Orthopedic surgery, spine unit, CHRU Strasbourg, BP 426, 67091 Strasbourg, France 
h Neurosurgery unit, CHR Nîmes, hôpital Carémeau, 30029 Nîmes, France 
i Department of radiation physics, CHRU Montpellier, 34295 Montpellier, France 
j Department of medical imaging, CHU Nîmes, hôpital Carémeau, 30029 Nîmes, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Hypothèse

Les fixations percutanées par vis pédiculaire (FPVP) sont de plus en plus pratiquées en chirurgie du rachis, minimisant la morbidité via un moindre délabrement musculaire mais au prix d’un guidage fluoroscopique peropératoire générant une forte exposition aux rayonnements z Peu d’études ont été conduites pour les mesurer précisément z L’objectif de notre étude est de quantifier, lors d’une FPVP réalisée dans différents centres expérimentés respectant les recommandations actuelles de radioprotection, cette irradiation reçue au niveau du chirurgien et du patient.

Matériel et méthodes

Nous avons inclus prospectivement 100 procédures de FPVP pour lesquelles nous avons relevé les doses d’irradiation de l’opérateur principal z Pour chaque intervention, les doses du rayonnement absorbées sur le corps entier, les cristallins et les extrémités ont été mesurées.

Résultats

Nos résultats montrent une dose d’exposition moyenne par procédure sur le corps entier, les extrémités et les cristallins qui atteint respectivement 1,7±2,8μSv, 204,7±260,9 μSv et 30,5±25,9 μSv.

Discussion

Selon ces valeurs, l’exposition des extrémités et des cristallins du chirurgien dépassera la limite annuelle admise par la Commission internationale de protection radiologique (CIPR) après respectivement 2 440 et 4 840 procédures.

Conclusion

Les directives récentes européennes vont réduire la dose d’exposition oculaire annuelle maximale de 150 à 20 mSv z Le nombre d’interventions chirurgicales pour ne pas atteindre le seuil oculaire, selon nos résultats, ne devra pas dépasser 645 procédures par an z Dans l’attente de la démocratisation des systèmes de neuronavigations, l’utilisation de la fluoroscopie conventionnelle expose les yeux en premier lieu qui doivent donc être protégés par des verres plombés.

Niveau de preuve

IV, série de cas.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Surgeon’s and patient’s radiation exposure during percutaneous thoraco-lumbar pedicle screw fixation: a prospective multicenter study of 100 cases

Hypothesis. Percutaneous pedicle screw fixations (PPSF) are increasingly used in spine surgery, minimizing morbidity through less muscle breakdown but at the cost of intraoperative fluoroscopic guidance that generates high radiation exposure. Few studies have been conducted to measure them accurately. The objective of our study is to quantify, during a PPSF carried out in different experimented centers respecting current radiation protection recommendations, this irradiation at the level of the surgeon and the patient. Material and methods. We have prospectively included 100 FPVP procedures for which we have collected radiation doses from the main operator. For each procedure, the doses of whole-body radiation, lens and extremities were measured.Results. Our results show a mean whole body, extremity and lens exposure dose per procedure reaching 1.7 ± 2.8 µSv, 204.7 ± 260.9 µSv and 30.5 ± 25.9 µSv, respectively. Discussion. According to these values, the exposure of the surgeon’s extremities and lens will exceed the annual limit allowed by the International Commission on Radiological Protection (ICRP) after 2440 and 4840 procedures respectively. Conclusion. Recent European guidelines will reduce the maximum annual exposure dose from 150 to 20 mSv. The number of surgical procedures to not reach the eye threshold, according to our results, should not exceed 645 procedures per year. Pending thedemocratization of neuronavigation systems, the use of conventional fluoroscopy exposes the eyes in the first place. Therefore they must be protected by leaded glasses.Level of proof. IV, case series.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : amplificateur de brillance, chirurgie mini-invasive, chirurgien rachidien, exposition aux rayonnements ionisants, ostéosynthèse pédiculaire percutanée

Keywords : exposure to ionizing radiation, image intensifier, minimally invasive surgery, percutaneous pedicle osteosynthesis, spinal surgeon


Plan


 Cet article a fait l’objet d’une première publication dans la Revue de chirurgie orthopédique et de traumatologie. Nous remercions la rédaction en chef ainsi que les auteurs de nous avoir donné l’autorisation de le republier dans nos pages. DOI de l’article original : https://doi.org/10.1016/j.rcot.2018.06.024.


© 2021  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 40 - N° 3

P. 110-117 - juillet 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Des précautions face aux rayons ionisants
  • May Karam, Line Soussan
| Article suivant Article suivant
  • Les chirurgiens orthopédistes sont-ils soumis à une irradiation oculaire excessive ? Étude prospective de l’irradiation du cristallin en orthopédie-traumatologie?
  • Céline Cuenca, Pierre-Jean Mention, Guillaume Vergnenègre, Pierre-Alain Mathieu, Jean-Louis Charissoux, Pierre-Sylvain Marcheix

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.