Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Spirituality and the quality of life of cancer patients: An antidepressant effect - 13/10/21

L’effet de la spiritualité sur la qualité de vie des patients cancéreux : une action médiée par un effet antidépresseur

Doi : 10.1016/j.encep.2021.05.002 
G. Rached a, , K. Jradi b, G. Sleilaty a, M. Mekhael a, T. Ghayad a, E. Mikhael a, F. Haddad c, G. Dabar d, M. Riachy d, D. Chelala e, K. Honein f, S. Richa a, b
a Faculté de médecine, université Saint-Joseph, Beyrouth, Lebanon 
b Département de psychiatrie, faculté de médecine, université Saint-Joseph, Beyrouth, Lebanon 
c Département de médecine interne, faculté de médecine, université Saint-Joseph, Beyrouth, Lebanon 
d Département de pneumologie, faculté de médecine, université Saint-Joseph, Beyrouth, Lebanon 
e Département de néphrologie, faculté de médecine, université Saint-Joseph, Beyrouth, Lebanon 
f Département de gastro-entérologie, faculté de médecine, université Saint-Joseph, Beyrouth, Lebanon 

Corresponding author. Université Saint Joseph – Campus des Sciences Médicales CSM, rue de Damas, Beirut, Lebanon.Université Saint Joseph – Campus des Sciences Médicales CSMrue de DamasBeirutLebanon
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Wednesday 13 October 2021

Abstract

Objectives

Cancer is the second leading cause of mortality in the world, and represents an economic, social and psychological burden. Scientific studies have focused on psychosocial coping mechanisms of patients and on factors improving their quality of life. Thus, the aim of the present study is to analyze the influence that spirituality would have on the quality of life of Lebanese cancer patients and to identify whether the influence on quality of life is mediated through a decreased depression.

Methods

This is a cross-sectional study targeting cancer patients in the hemato-oncology department of the Hôtel-Dieu de France Hospital (Beirut, Lebanon). It is based on a questionnaire composed of three parts: EQ-5D-5L, PHQ-9, and FACIT-Sp-12. Likewise, a control group suffering from chronic diseases and treated in the hospital was questioned. Univariate and multivariate analysis were conducted to assess the relationship between the different questionnaires for controls and for cancer patients.

Results

Thirty-nine cancer patients and eight control patients were questioned. In the univariate analysis, there was no relationship between depression and spirituality nor for spirituality and quality of life. After controlling for depression, an inverse correlation between quality of life and spirituality was shown.

Conclusions

Our study is a pilot study which for the first time investigates the implication of depression in a “spirituality-quality of life” association. There is no clear association of spirituality with quality of life. In fact, the physical and psychological burden of chronically ill patients could exceed and render insignificant a possible impact of spirituality on quality of life.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

Étant la deuxième cause de mortalité et de morbidité, le cancer a des effets considérables sur la santé des individus. Il représente également un fardeau économique, social et psychologique. Des études scientifiques se focalisent sur les mécanismes d’adaptation psychosociale des patients et sur les facteurs qui améliorent leur qualité de vie. Dans ce sens, la spiritualité représente un facteur majeur sur lequel pourraient s’appuyer les patients libanais quand ils sont atteints d’une maladie aussi dramatique que le cancer. Ainsi, la présente étude vise, d’une part, à analyser l’influence que la spiritualité aurait sur la qualité de vie des malades dans un échantillon de la population libanaise et, d’autre part, à identifier si l’influence sur la qualité de vie est tributaire d’une diminution de la dépression chez les patients cancéreux.

Méthodes

Il s’agit d’une étude transversale qui vise les patients cancéreux du service d’hémato-oncologie de l’Hôtel-Dieu de France (Beyrouth, Liban) concernant la spiritualité et la qualité de vie. Elle se base sur un questionnaire composé de trois parties: EQ-5D-5L axé sur la qualité de vie du patient, PHQ-9 permet un dépistage rapide de la dépression et FACIT-Sp-12 (Version 4) qui score la spiritualité du patient. Il a été communiqué par interrogatoire direct à une population atteinte de tumeur solide ou lymphome recevant un traitement anti-cancéreux en intra-veineux et en intra-hospitalier. De même, un groupe contrôle atteint de maladie chronique traité en intra-hospitalier issu des services de gastro-entérologie, néphrologie et neurologie a été interrogé.

Résultats

Nous avons récolté 39 patients cancéreux et 8 patients contrôles. Parmi ces patients cancéreux, 67 % sont des femmes. La plupart des patients métastatiques avec 92 % traités par CT, 31 % par RT, et 41 % précédemment opérés et non hospitalisé pour chirurgie. Au total, 20 % de ces patients sont actuellement en rechute. En corrélation univariée, nous avons une absence de relation entre dépression et spiritualité de même pour la spiritualité et la qualité de vie. Par contre, nous avons eu une relation négative entre dépression et qualité de vie. Donc en corrélation partielle, suite à l’ajustement de la relation entre spiritualité et qualité de vie en tenant compte de la dépression la corrélation entre spiritualité et qualité de vie devient significative. On remarque avoir une corrélation inverse c’est-à-dire les gens avec la pire qualité de vie sont les plus religieux. Durant le recrutement des patients contrôles, nous avons tenu à un appariement âge/sexe avec le groupe cancéreux. Le groupe contrôle se répartit en 50 % de patients de sexe féminin et 50 % de patients de sexe masculin. Les patients étaient issus des services de néphrologie, gastroentérologie, médecine interne, neurologie et pneumologie.

Conclusions

Notre étude est une étude pilote qui recherche pour la première fois l’implication de la dépression dans une association « spiritualité-qualité de vie ». Il n’y a pas d’association claire de la spiritualité avec la qualité de vie dans le groupe de patients cancéreux ou dans le groupe contrôle. Le poids physique et psychologique des malades chroniques pourrait surpasser et rendre insignifiant un possible impact de la spiritualité sur la qualité de vie. De surcroît, la singularité de la société libanaise, en termes de spiritualité, pourrait augmenter l’écart entre les personnes interrogées dans le cadre de cette étude.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Cancer, Quality of life, Spirituality, Depression, Chronic

Mots clés : Cancer, Qualité de vie, Spiritualité, Dépression, Chronique


Plan


© 2021  L'Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.