Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les conduites suicidaires dans le trouble bipolaire de type 1 - 13/10/21

Suicidal behaviors in bipolar disorder type 1

Doi : 10.1016/j.encep.2021.06.013 
R. Maamouri, S. Ellini , F. Znaidi, M. Cheour, R. Dammak
 Service de psychiatrie « Ibn Omrane » de l’hôpital Razi La Manouba, Faculté de Médecine de Tunis, Université de Tunis El Manar, La Manouba, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant. Service de psychiatrie adulte « Ibn Omrane » à l’hôpital psychiatrique Razi, la Manouba de Tunis, 01 Cité les Orangers, La Manouba, Tunis 2010, Tunisie.Service de psychiatrie adulte « Ibn Omrane » à l’hôpital psychiatrique Razi, la Manouba de Tunis01 Cité les Orangers, La ManoubaTunis 2010Tunisie
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Wednesday 13 October 2021

Résumé

Objectifs

Les patients atteints de trouble bipolaire sont parmi ceux à plus haut risque de suicide. Nos objectifs étaient d’évaluer les facteurs prédictifs de conduites suicidaires chez les patients atteints de trouble bipolaire de type 1 à travers l’étude de leurs particularités sociodémographiques, cliniques et évolutives et d’étudier l’implication des traumatismes à l’enfance et de l’impulsivité.

Méthodes

Il s’agit d’une étude transversale, analytique et comparative réalisée auprès de 100 patients atteints de trouble bipolaire de type 1 dont 40 patients avec antécédents de passages à l’acte suicidaires comparés à 60 patients sans ces antécédents. Nous avons utilisé une fiche de renseignements préétablie, le Childhood Trauma Questionnaire, l’échelle de l’impulsivité de Barratt et l’échelle d’évaluation globale du fonctionnement.

Résultats

Les conduites suicidaires étaient associées significativement au genre féminin (p<0,001), à l’instabilité professionnelle (p=0,002), aux antécédents familiaux de trouble bipolaire (p=0,02) et d’autres troubles psychiatriques (p=0,003), à une fréquence de rechutes dépressives plus élevée (p=0,002), à une durée d’intervalles libres moins prolongée (p=0,025), à plus de symptômes subsyndromiques en intervalles libres (p=0,029), à l’abus sexuel subi à l’enfance (p=0,009) et à un niveau élevé d’impulsivité (p<0,001). Les facteurs prédictifs de conduites suicidaires en analyse multivariée étaient : un abus sexuel durant l’enfance (p=0,01 ; ORa 4,5 ; IC 95 % 1,44–14,2), un niveau élevé d’impulsivité (p=0,002 ; ORa 6,6 ; IC 95 % 2–20), une fréquence de rechutes dépressives plus élevée (p=0,003 ; ORa 5 ; IC 95 % 1,69–14,2) et plus de symptômes thymiques subsyndromiques en intervalles libres (p=0,007 ; ORa 5,8 ; IC 95 % 1,63–20).

Conclusions

Dans une optique de prévention du suicide, un dépistage systématique des traumatismes à l’enfance et une prise en charge adéquate du trouble bipolaire et de l’impulsivité seraient impératives.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

Bipolar disorder is one of the most common and severe psychiatric conditions. It is frequently complicated by suicidal behaviors, and patients with BD are among those at higher risk of suicide. The aims of our study were to evaluate the predictive factors of suicidal behaviors in patients with BD type 1, through the assessment of their socio-demographic, clinical and evolutionary characteristics as well as to study the implications of the childhood traumas and impulsivity as predictive factors for suicidal behaviors in these patients with bipolar disorder.

Methods

One hundred patients with bipolar disorder type 1were recruited in order to conduct a cross-sectional, analytical and comparative study. The recruitment involved a first group made up of 40 patients suffering from type 1 bipolar disorder with a history of suicidal acts. This group was compared with a second group made up of 60 patients with no history of attempted suicide. We used a pre-established collection sheet for collecting socio-demographic, clinical and therapeutic data. We also used the Childhood Trauma Questionnaire for the assessment of childhood adversities, the Barratt Impulsivity Scale in its eleventh version for the assessment of impulsivity levels and the Global Assessment of Functioning Scale for the evaluation of overall functioning.

Results

The suicidal behaviors in patients with bipolar disorder were significantly associated with: female gender (P<0.001), professional instability (P=0.002), family history of BD (P=0.02), family history of other psychiatric disorders (P=0.003), frequency of depressive episodes (P=0.002), shorter remission (P=0.025), more subsyndromal symptoms (P=0.029), sexual abuse dimension (P=0.009), and a high level of impulsivity (P<0.001). The predictive factors for suicidal behaviors in multivariate analysis, after adjusting for the confounding variables were: childhood sexual abuse (P=0.01; adjusted OR 4.5; 95% CI 1.44–14.2), a high level of impulsivity (P=0.002; adjusted OR 6.6; 95% CI 2–20), a higher rate of depressive episodes (P=0.003; adjusted OR 5; 95% CI 1.69–14.2) and more subyndromal symptoms (P=0.007; adjusted OR 5.8; 95% CI 1.63–20).

Conclusions

Suicide prevention is an important mental health subject. It would be imperative to include systematic screening for childhood adversities and adequate management of bipolar disorder and impulsivity.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Tentative de suicide, Trouble bipolaire, Facteurs prédictifs, Psycho-traumatisme, Impulsivité

Keywords : Suicidal attempt, Bipolar disorder, Predictif factors, Psychotraumatism, Impulsivity


Plan


© 2021  L'Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.