Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Description de l’activité d’urgence en orthopédie pédiatrique durant la période de confinement liée à la maladie du coronavirus 2019 (COVID-19) : étude observationnelle monocentrique en zone rouge de pandémie - 13/10/21

Descriptive analysis of pediatric orthopedic surgical emergencies during the COVID-19 lockdown: Single-center observational study in a pandemic red-zone area in France

Doi : 10.1016/j.rcot.2021.09.132 
Anne-Laure Simon a, , Sammy Kassab Hassan a, Florence Julien-Marsollier b, Adèle Happiette a, Pascal Jehanno a, Jean-Gabriel Delvaque a, Brice Ilharreborde a
a Service de chirurgie infantile à orientation orthopédique, Hôpital Universitaire Robert-Debré, Université de Paris, AP–HP, 48, boulevard Sérurier, 75019 Paris, France 
b Service d’anesthésie-réanimation pédiatrique, Hôpital Universitaire Robert-Debré, Université de Paris, AP–HP, 48, boulevard Sérurier, 75019 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Wednesday 13 October 2021

Résumé

Introduction

Le confinement a imposé un maintien strict des enfants à domicile, modifiant considérablement leur mode de vie avec un risque accru d’accidents domestiques et la tentation de désobéir au cadre légal. L’objectif était d’analyser l’impact du confinement sur l’activité d’urgence pédiatrique dans un centre universitaire de référence situé en zone rouge, et de décrire les modes de prise en charge spécifiques.

Hypothèse

L’activité chirurgicale d’urgence ainsi que les mécanismes lésionnels en orthopédie pédiatrique ont été modifiés par le confinement.

Matériels et méthodes

Tous les enfants pris en charge au bloc opératoire pour une urgence orthopédique pendant le confinement (groupe 1) ont été inclus de façon prospective, puis comparés de manière rétrospective aux patients opérés lors des mêmes périodes les 3 années précédentes. Les données démographiques et chirurgicales ont été analysées, et les circuits spécifiques instaurés ont été décrits.

Résultats

Une diminution moyenne de 33,5 % de l’activité a été constatée, sans modification des motifs de prise en charge. Les lésions les plus fréquentes étaient les plaies (54,3 %), suivies des fractures (34,3 %) et des infections (11,4 %) et concernaient le membre supérieur dans 84,6 % des cas. Le cadre légal était non respecté dans 9,7 % des traumatismes et occasionnant principalement des fractures (55 %). La prise en charge postopératoire a été modifiée durant le confinement dans 34 % des cas, sans complication à ce jour.

Discussion

Nos résultats ont retrouvé une diminution de l’activité d’urgence pédiatrique sans modification majeure des mécanismes lésionnels. Les accidents survenant en dehors du cadre légal sont demeurés rares (<10 %), témoignant de la bonne adaptation des enfants vivant en zone urbaine. L’adaptation du parcours patient qui a été utile pendant le confinement, a été efficace, et va sans doute permettre de continuer à optimiser la prise en charge dans le futur, avec des circuits raccourcis et la télémédecine.

Niveau de preuve

IV ; Étude comparative rétroprospective.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : COVID-19, Confinement, Orthopédie pédiatrique, Urgences, SARS-CoV-2


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Orthopaedics &Traumatology: Surgery & Research, en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.