Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge des lésions obstétricales du sphincter anal : enquête des pratiques françaises et des perceptions selon les disciplines - 13/10/21

Management of obstetrical injuries to the anal sphincter: A survey of French current practice and perceptions according to the specialties

Doi : 10.1016/j.jchirv.2020.08.005 
A. Venara a, , b, c, d, e, f , C. Brochard b, c, g, X. Fritel h, i, V. Bridoux d, j, L. Abramowitz a, b, k, G. Legendre h, l, L. Siproudhis b, c, f
a Service de chirurgie viscérale et endocrinienne, CHU d’Angers, 4, rue Larrey, 49933 Angers cedex 9, France 
b Société nationale française de coloproctologie (SNFCP), Villers-Lès-Nancy, France 
c Groupe de recherche en proctologie (GREP), Paris, France 
d Association française de chirurgie (AFC), Paris, France 
e Faculté de santé, département de médecine, université d’Angers, 49045 Angers cedex 01, France 
f Laboratoire IHFIH, UPRES EA 3859, Angers, France 
g Service des maladies de l’appareil digestif, unité de proctologie, CHU de Rennes-Pontchaillou, 35000 Rennes, France 
h Collège national des obstétriciens et gynécologues français (CNGOF), Paris, France 
i Université de Poitiers – Service de gynécologie–obstétrique et médecine de la reproduction, CHU de Poitiers, 86021 Poitiers, France 
j Service de chirurgie viscérale et endocrinienne, CHU de Rouen, 76000 Rouen, France 
k Service d’hépatogastroentérologie et proctologie, hôpital Bichat-Claude-Bernard, Ramsay général de santé, clinique Blomet, 75018 Paris, France 
l Service de gynécologie obstétrique, CHU d’Angers, 49933 Angers cedex 9, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

But de l’étude

Faire une enquête de pratique sur la prise en charge des lésions obstétricales du sphincter anal (LOSA) et comparer les pratiques à court, moyen et long terme en fonction de la filière de prise en charge.

Patients et méthodes

Un questionnaire de 50 questions a été adressé aux différents spécialistes via les sociétés savantes nationales. Il était demandé uniquement aux praticiens prenant en charge des LOSA de répondre au questionnaire de pratiques.

Résultats

Sur les 135 professionnels de santé répondeurs, 57 étaient des spécialistes de l’anus et du rectum (42,2 %) et 78 des spécialistes de la naissance (57,8 %). En période aiguë, la prise en charge était similaire selon les spécialités et 50 % des praticiens ne suturaient pas les sphincters internes. Par ailleurs, peu de spécialistes de la naissance recommandaient une consultation systématique avec un spécialiste de l’anus et du rectum dans cette situation. À moyen terme, les spécialistes de l’anus et du rectum exploraient plus, cliniquement ou par examens paracliniques, la symptomatologie digestive. Les examens n’aboutissaient toutefois pas systématiquement à une prise en charge en l’absence de consensus notamment sur la suture sphinctérienne à moyen terme. Par ailleurs, 25 % des praticiens recommandaient la réalisation d’une césarienne de manière systématique pour un nouvel accouchement après LOSA. À long terme (>12 mois), la prise en charge d’une LOSA était significativement différente entre les spécialités, mais aussi au sein d’une même spécialité.

Conclusion

Les différents spécialistes devraient se coordonner pour proposer des recommandations multidisciplinaires sur la prise en charge des LOSA.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Aim of the study

To conduct a survey of current practice in the management of obstetrical anal sphincter injuries (OASI) and to compare short, medium and long-term practices according to the specialty of the surgeon.

Patients and methods

A 50-item questionnaire was addressed by mail to various specialists via the national learned societies. The questionnaire was addressed only to practitioners who currently managed OASI in their practice.

Results

Of the 135 healthcare professionals who responded, 57 were sub-specialists in ano-rectal surgery (42.2%) and 78 were obstetrical or gynecological specialists (OB-GYN) (57.8%). Management in the acute period after OASI was similar among the specialties and 50% of the practitioners did not perform suture repair of the internal sphincter. Furthermore, few gynecological specialists recommended systematic consultation with an ano-rectal specialist during acute management. In the medium term, ano-rectal specialists were more likely to explore gastro-intestinal symptoms, either clinically or through para-clinical studies. However, these studies did not systematically lead to interventional management in the absence of consensus, particularly for medium-term sphincter repair. In addition, 25% of practitioners recommended that patients undergo systematic delivery by caesarean section for further pregnancies after OASI. In the long term (>12 months), there were substantial differences in management of OASI, not only between specialties, but also within the same specialty.

Conclusion

The various specialists should coordinate to propose multidisciplinary recommendations on the management of OASI.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Lésion obstétricale du sphincter anal, Incontinence anale, Prise en charge, Césarienne

Keywords : Obstetric anal sphincter injury, Anal incontinence, Management, Caesarean section


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Journal of Visceral Surgery, en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 158 - N° 5

P. 415-422 - octobre 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge des ascites amylasiques compliquant la pancréatite chronique d’origine éthylique
  • L. Schneider Bordat, M. El Amrani, S. Truant, J. Branche, P. Zerbib
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation de l’efficacité et de la morbidité de la thermocoagulation par radiofréquence dans le traitement de la maladie hémorroïdaire
  • F. Drissi, M.-H. Jean, E. Abet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.