Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Hépatites virales - 11/11/21

[8-065-F-10]  - Doi : 10.1016/S1166-8598(21)44957-4 
A. Vallet Pichard, S. Pol
 Université de Paris, Département d'hépatologie, AP-HP, Hôpital Cochin, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 22
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

En 30 ans, les progrès dans la connaissance des hépatites virales ont été considérables. Les connaissances épidémiologiques, virologiques et thérapeutiques n'ont cessé de croître, permettant aujourd'hui de mieux diagnostiquer et traiter les sujets ayant une hépatite virale aiguë ou chronique. En plus des traitements prophylactiques principalement vaccinaux contre les virus des hépatites A et B (VHA, B), l'arsenal thérapeutique pour le traitement des hépatites chroniques B, C et même delta s'est considérablement élargi rendant possible une élimination du VHC dans notre pays dans les années à venir et un contrôle des hépatites virales B dans toutes les situations. Pour le médecin généraliste, les points principaux sont le dépistage et les traitements disponibles, ce qui implique la connaissance : des facteurs de risque d'infection et des marqueurs séro-virologiques d'infection ; des comorbidités hépatiques (surconsommation d'alcool et syndrome métabolique principalement) pour une prise en charge hygiénodiététique ; des traitements et leurs indications pour optimiser l'information et accompagner la prise en charge spécialisée. Pour le VHB comme pour le VHC, plus de la moitié des sujets infectés en France connaissent leur statut, l'accès au traitement est facile et couvert à 100 %. Les analogues nucléos(t)idiques de deuxième génération (entécavir et ténofovir) permettent une virosuppression virale B chez tous les patients observants mais doivent le plus souvent être poursuivis à vie, contrairement à l'interféron dont une cure de 48 semaines permet environ un tiers de virosuppression durable et 10 % de perte de l'antigène HBs. Un nouveau traitement antiviral inhibiteur d'entrée des virus B et D vient d'avoir l'autorisation de mise sur le marché dans le traitement de l'hépatite B delta, en monothérapie ou, mieux, en bithérapie avec l'interféron pégylé. L'infection par le VHC peut maintenant être guérie par des combinaisons d'antiviraux oraux dans plus de 95 % des cas et les manifestations extra-hépatiques éventuellement associées sont le plus souvent réversibles en cas de guérison virologique. Il est indispensable de comprendre que, même après guérison virologique (VHC) ou contrôle virologique prolongé (VHB, VHD), un suivi de la maladie hépatique est justifié en cas de fibrose extensive (F3) ou cirrhose (F4) préthérapeutique pour dépister les complications, notamment le carcinome hépatocellulaire (CHC), ce qui rend fondamentale l'évaluation initiale de la fibrose.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Hépatite aiguë, Hépatite chronique, Cirrhose, Carcinome hépatocellulaire, Virus des hépatites B, C, Interféron α, Analogues nucléos(t)idiques du VHB, Antiviraux directs du VHC


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Rage humaine
  • P. Parize, L. Dacheux, H. Bourhy
| Article suivant Article suivant
  • Oreillons
  • C. Castella, J. Sarlangue

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.