Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Équilibre potassique, hypokaliémie et hyperkaliémie - 11/11/21

[18-033-A-10]  - Doi : 10.1016/S1762-0945(21)86746-7 
G. Résimont a, b, N. Tabibzadeh a, c, M. Flamant a, c, E. Vidal-Petiot a, c,
a Service de physiologie, Hôpital Bichat, AP-HP, 46, rue Henri-Huchard, 75018 Paris, France 
b Université de médecine de Liège, Liège, Belgique 
c Université de Paris, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 19
Iconographies 10
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le potassium est le cation le plus abondant du compartiment intracellulaire. Sa concentration dans le secteur extracellulaire est très inférieure à sa concentration intracellulaire et finement régulée. Ce gradient de concentration du potassium entre les secteurs intra- et extracellulaires joue un rôle clé dans le maintien du potentiel de membrane de toutes les cellules et donc dans le fonctionnement des tissus excitables tels que le muscle et le nerf. L'homéostasie potassique repose sur la régulation rapide des répartitions intra- et extracellulaires du potassium, qui permet notamment de limiter les variations de kaliémie lors d'un apport alimentaire, et sur la régulation, plus lente, des stocks potassiques par le rein, qui adapte les sorties rénales de potassium aux entrées (digestives). L'hypokaliémie, très fréquente, est définie par une concentration de potassium dans le plasma inférieure à 3,5mmol/l ; l'hyperkaliémie, définie par une concentration supérieure à 5,0mmol/l, est moins fréquente, en raison de la capacité physiologique du rein à excréter de grandes quantités de potassium. Dans les deux cas, la sévérité du trouble tient avant tout à ses conséquences cardiaques et résulte plus de sa rapidité d'installation que de sa profondeur. Les dyskaliémies sont une problématique quotidienne de tout clinicien. L'arbre diagnostique repose notamment sur l'évaluation du caractère adapté ou non de la réponse rénale au trouble observé. Les grands principes de la correction d'une hypo- ou hyperkaliémie sont détaillés dans ce document, sachant que dans tous les cas, le traitement symptomatique doit être combiné au traitement de la cause du désordre électrolytique, qu'il faudra au préalable identifier par une démarche diagnostique systématique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Potassium, Hypokaliémie, Hyperkaliémie, ROMK, ENaC, Aldostérone, Tubule distal


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Hypernatrémie et polyurie
  • D.G. Bichet
| Article suivant Article suivant
  • Équilibre acidobasique. Acidoses et alcaloses métaboliques
  • B. Dussol

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.