Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Reappraisal of the efficacy of intensive glycaemic control on microvascular complications in patients with type 2 diabetes: A meta-analysis of randomised control-trials - 13/11/21

Doi : 10.1016/j.therap.2021.10.002 
Sophie Sun a, Lucie Hisland b, Guillaume Grenet c, François Gueyffier c, Catherine Cornu c, Nemat Jaafari d, e, Rémy Boussageon a, c,
a Collège universitaire de médecine générale de Lyon, 69003 Lyon, France 
b Département de médecine générale de Poitiers, 86034 Poitiers, France 
c Laboratoire de biométrie et biologie évolutive, EMET, UMR 5558, CNRS, université Lyon 1, université de Lyon, 69100 Villeurbanne, France 
d Centre d’investigation clinique, Inserm U802 de Poitiers, 86000 Poitiers, France 
e Centre hospitalier de Poitiers, 86021 Poitiers, France 

Corresponding author at: 56, rue Ludovic-Arrachart, 69008 Lyon, France.56, rue Ludovic-ArrachartLyon69008France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Saturday 13 November 2021

Summary

Objective

To re-assess the effect of tight glycaemic control on diabetic microvascular complications.

Method

Meta-analysis and trial sequential analyses of randomised trials included in Hemmingsen et al that specifically assessed glycaemic control with a specific HbA1c level targeted in the intervention group, and compared intensive glycaemic control versus standard glycaemic control.

Results

Seven clinical trials that randomised 28,614 participants with type 2 diabetes (15,269 to intensive control and 13,345 to conventional control), including 3 sub-studies, were included. Strict control of blood glucose levels is associated with a reduction of retinopathy progression (RR=0.77, 95% CI: 0.66–0.89, I2=33%), incidence or progression of macular oedema (RR=0.66, 95% CI: 0.40–0.99, I2=0%), number of photocoagulations (RR=0.84, 95% CI: 0.73–0.97, I2=0%), risk of microalbuminuria (RR=0.76, 95% CI: 0.64–0.9, I2=76%) and risk of “macroalbuminuria or proteinuria” (RR=0.68, 95% CI: 0.55–0.85, I2=36%).

Conclusion

This meta-analysis has shown that a tight control of blood glucose levels is associated with a decrease of specific microvascular complication of diabetes: photocoagulation, progression of diabetic retinopathy, incidence or progression of macular oedema, risk of microalbuminuria and risk of macroalbuminuria or proteinuria. Regarding all the other outcomes (vision loss, surgery of cataract, proliferative or non-proliferative retinopathy, death related to kidney disease, development of kidney disease, doubling of serum creatinine, neuropathy), no significant result was found.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Diabetes, Intensive glycaemic control, Meta-analysis, Microvascular, Randomised trials


Plan


© 2021  Société française de pharmacologie et de thérapeutique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.