Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Audit de l’utilisation des opioïdes injectables dans un groupe hospitalier - 16/11/21

Audit of injectable opioid use in a hospital group

Doi : 10.1016/j.douler.2021.09.003 
Isabelle Nègre , Gloria Oliveira, Anaïs Amar, Sylvain Drouot
 Hôpital Bicêtre, 78, rue du Général-Leclerc, 94270 le Kremlin-Bicêtre, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Tuesday 16 November 2021
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

L’indication postopératoire de la PCA intraveineuse postopératoire a diminué avec le développement des stratégies de récupération améliorée (RAAC) au sein desquelles le retrait de la perfusion est devenu habituel. Par ailleurs, son emploi s’est élargi chez les patients hospitalisés présentant une douleur non chirurgicale, qu’elle soit aiguë ou chronique, et préconisé pour remplacer les administrations de morphine par voie veineuse continue considérées comme obsolètes et peu fiables. Le bilan annuel des évènements indésirables graves (EIG) liés au circuit du médicament notait 15 incidents annuels dont 3 sévères justifiant une enquête réalisée conjointement par le CLUD, la pharmacie et l’équipe mobile douleur (EMD). L’enquête a retrouvé de nombreux dysfonctionnements : perte de matériel, prescriptions non exhaustives, étiquetage incomplet, présence significative de montages non sécurisés, surveillance non systématique et hétérogène, mauvaise surveillance des stocks de stupéfiants. Cette identification a permis la mise en place de mesures correctives, diffusées et supervisées par l’EMD. Ce travail met en évidence le risque de la banalisation de l’utilisation des opioïdes injectables et l’importance de l’EMD dans la supervision et l’application des bonnes pratiques dans la prise en charge de la douleur chez les patients hospitalisés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The postoperative indication for postoperative intravenous PCA has declined with the development of Enhanced Recovery After Surgery (ERAS) in which withdrawal of the infusion has become common. In addition, its use has widened in hospitalized patients presenting non-surgical pain, whether acute or chronic, and recommended to replace the administration of morphine by continuous venous route considered as obsolete and unreliable. The annual review of serious adverse events (SAEs) linked to the drug circuit noted 15 annual incidents, including 3 severe, justifying an investigation carried out jointly by the Pain Control Commitee, the pharmacy and the Mobile Pain Team (MPT). The investigation found numerous dysfunctions: loss of equipment, non-exhaustive prescriptions, incomplete labeling, significant presence of unsafe arrangements, unsystematic and heterogeneous surveillance, poor surveillance of narcotics stocks. This identification allowed the implementation of corrective measures, disseminated and supervised by the MPT. This work highlights the risk of the trivialization of the use of injectable opioids and the importance of MPT in the supervision and application of good practices in the management of pain in hospitalized patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Opioïdes injectables, Dysfonctionnement, Audit, Équipe mobile douleur

Keywords : Injectable opioids, Dysfunction, Audit, Mobile pain team


Plan


© 2021  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.