Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Urétrites - 18/11/21

[98-440-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0319(21)85825-2 
P. Pitche
 Service de dermato-vénéréologie, CHU Sylvanus-Olympio, BP 81056 Lomé 08, Togo 

Auteur correspondant.

Résumé

Les urétrites d'origine infectieuse et sexuellement transmissibles sont des affections fréquentes. La démarche en pratique consiste à identifier leurs étiologies et à proposer une prise en charge adéquate. Neisseria gonorrhoeae, Chlamydia trachomatis, Trichomonas vaginalis et Mycoplasma genitalium constituent les étiologies les plus morbides des urétrites. Depuis quelques années on observe une recrudescence de l'incidence de la gonococcie et de la chlamydiose dans le monde et en Europe notamment dans certains groupes à risque. Cette incidence et leurs potentielles conséquences graves font des urétrites un problème de santé publique. L'augmentation de l'incidence de la gonococcie est couplée à celle de la résistance de N. gonorrhoeae aux antibiotiques posant ainsi le problème de l'efficacité des stratégies thérapeutiques. L'infection par C. trachomatis, souvent asymptomatique, est responsable de la dissémination tout aussi silencieuse chez les femmes et les jeunes filles avec les conséquences gravent qui en découlent : infertilité, grossesse extra-utérine. Le diagnostic des urétrites est basé sur les outils classiques (examens directs, cultures) mais surtout ceux de la biologique moléculaire (test d'amplification des acides nucléiques). En effet, l'existence des tests simples pour le diagnostic à la fois de N. gonorrhoeae et C. trachomatis est une avancée importante ces dernières années dans la prise en charge des urétrites. Les traitements antibiotiques des urétrites font l'objet des recommandations actualisées et les schémas thérapeutiques sont simplifiés favorisant ainsi l'observance. La prise en charge efficace des urétrites passe obligatoirement par le dépistage et le traitement des partenaires sexuels, les conseils de prévention (utilisation des préservatifs, réduction des comportements à risque), le dépistage du virus de l'immunodéficience humaine, de la syphilis, des hépatites virales B et C.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Urétrites, Gonococcie, Chlamydiase urogénitale, Trichomoniase


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Envenimations et morsures animales
  • A. Morand, J.-J. Morand
| Article suivant Article suivant
  • Syphilis
  • M. Janier, E. Caumes

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.