Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Diabetes, cigarette smoking and transcription factor 7-like 2 (Tcf7L2) in the UK Biobank cohort - 23/11/21

Diabète, tabagisme et facteur de transcription 7-like 2 (Tcf7L2) dans la cohorte de la UK Biobank

Doi : 10.1016/j.banm.2021.09.001 
S. Lehrer a, , P.H. Rheinstein b
a Department of Radiation Oncology, Icahn School of Medicine at Mount Sinai, New York, United States 
b Severn Health Solutions, Severna Park, Maryland 

Corresponding author at:Box 1236 Radiation Oncology, Mount Sinai Medical Center, 1 Gustave L. Levy Place, New York 10029, United States.Box 1236 Radiation Oncology, Mount Sinai Medical Center1 Gustave L. Levy PlaceNew York10029United States

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Summary

Background

Smokers are 30 to 40 percent more likely to develop type 2 diabetes than nonsmokers. A type 2 diabetes gene, Tcf7L2, which had lost activity, caused rats to consume more nicotine. In the present study, we used data from the UK Biobank to examine the relationship of smoking, type 2 diabetes, and Tcf7L2 in human subjects.

Methods

The Tcf7L2 gene has two SNPs, rs7903146 and rs4506565, reported to be associated with type 2 diabetes. They have approximately equal power to estimate risk for type 2 diabetes, and the results from one correlate 92% with the other. We examined the genotypes of these SNPs and cigarette consumption.

Results

Genotype TT, linked to type 2 diabetes, smoked the least. But because of the large sample size (approximately 111,000 subjects) the tiny difference in cigarettes smoked daily by each genotype group (effect size), while statistically significant, is probably clinically meaningless. The average subject smoked 19 cigarettes daily, with a difference of 0.12 cigarette between each genotype group.

Conclusion

The fact that Tcf7L2 is involved in nicotine addiction in rats but not in humans, as UKBB data suggest, is hardly surprising. Humans and rodents descended from a common ancestor about 80 million years ago, with rats and mice diverging between 12 and 24 million years ago. Thus, over millions of years Tcf7L2 may have developed vastly different functions in rodents and humans. Genome Wide Association Studies have revealed at least 65 different loci linked to type 2 diabetes. Genes associated with type 2 diabetes include Tcf7L2, PPARG, FTO, KCNJ11, NOTCH2, WFS1, IGF2BP2, SLC30A8, JAZF1, HHEX, DGKB, CDKN2A, CDKN2B, KCNQ1, HNF1A, HNF1B MC4R, GIPR, HNF4A, MTNR1B, PARG6, ZBED3, SLC30A8, CDKAL1, GLIS3, GCK, GCKR, among others. Perhaps one or more of these genes might be the intermediary between type 2 diabetes and cigarette smoking. Further studies are warranted.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

Les fumeurs sont 30 à 40% plus susceptibles de développer un diabète de type 2 que les non-fumeurs. Un gène du diabète de type 2, Tcf7L2, qui avait perdu son activité, a poussé les rats à consommer plus de nicotine. Dans la présente étude, nous avons utilisé les données de la UK Biobank pour examiner la relation entre le tabagisme, le diabète de type 2 et le Tcf7L2 chez des sujets humains.

Méthodes

Le gène Tcf7L2 possède deux SNPS, rs7903146 et rs4506565, qui seraient associés au diabète de type 2. Ils ont à peu près la même puissance pour estimer le risque de diabète de type 2, et les résultats de l’un sont en corrélation à 92% avec l’autre. Nous avons examiné les génotypes de ces SNP et la consommation de cigarettes.

Résultats

Le génotype TT, lié au diabète de type 2, fumait le moins. Mais en raison de la grande taille de l’échantillon (environ 111 000 sujets), la petite différence de cigarettes fumées quotidiennement par chaque groupe de génotypes (taille de l’effet), bien que statistiquement significative, est probablement sans signification clinique. Le sujet moyen fumait 19 cigarettes par jour, avec une différence de 0,12 cigarette entre chaque groupe de génotype.

Conclusion

Le fait que le Tcf7L2 soit impliqué dans la dépendance à la nicotine chez le rat mais pas chez l’homme, comme le suggèrent les données de l’UKBB, n’est guère surprenant. Les humains et les rongeurs descendent d’un ancêtre commun il y a environ 80 millions d’années, les rats et les souris divergeant il y a entre 12 et 24 millions d’années. Ainsi, au cours de millions d’années, Tcf7L2 peut avoir développé des fonctions très différentes chez les rongeurs et les humains. Des études sur l’association à l’échelle du génome ont révélé au moins 65 loci différents liés au diabète de type 2. Les gènes associés au diabète de type 2 comprennent Tcf7L2, PPARG, FTO, KCNJ11, NOTCH2, WFS1, IGF2BP2, SLC30A8, JAZF1, HHEX, DGKB, CDKN2A, CDKN2B, KCNQ1, HNF1A, HNF1B MC4R, GIPR, HNF4A, MTGNR1B, ZNF4A, MTGNR1B, SLC30A8, CDKAL1, GLIS3, GCK, GCKR, entre autres. Peut-être qu’un ou plusieurs de ces gènes pourraient être l’intermédiaire entre le diabète de type 2 et le tabagisme. D’autres études sont justifiées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2021  l'Académie nationale de médecine. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 205 - N° 9

P. 1146-1150 - décembre 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Transplantation utérine
  • J.M. Ayoubi
| Article suivant Article suivant
  • L’Académie nationale de médecine, une boussole de 200 ans pour la médecine
  • E.A. Cabanis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.