Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Bioabsorbable poly-L/D-lactide (96/4) scaffold arthroplasty as a salvage procedure in the metacarpophalangeal joint - 25/11/21

Arthroplastie par structure en poly-L/D-lactide (96/4) biorésorbable comme technique de sauvetage de l'articulation métacarpo-phalangienne

Doi : 10.1016/j.hansur.2021.11.004 
Raffael Labèr a , Michael Oyewale b , Daniel B. Herren a,
a Department of Hand Surgery, Schulthess Klinik, Lengghalde 2, 8008 Zurich, Switzerland 
b Department of Teaching, Research and Development, Schulthess Klinik, Lengghalde 2, 8008 Zurich, Switzerland 

Corresponding author.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Thursday 25 November 2021

Abstract

We report the case of a 69-year-old female patient, who developed an impressive foreign body reaction around broken metacarpophalangeal silicone implants, including serious axillary lymphadenopathy 3 years after surgery. Possible revision arthroplasties were evaluated but, due to poor bone stock, no regular implants could be used. Instead, a double RegJoint™ (Scaffdex Oy, Finland), a bioabsorbable poly-L/D-lactide implant, was used for each of the 4 metacarpophalangeal joints. At follow-up, we observed no recurrence of synovitis, lymphadenopathy, or any other adverse events. The patient was highly satisfied with the results of the surgery, and painless functional joint movement could be achieved. The restorable RegJoint™ implant seems to be a valid revision option in case of failed silicone arthroplasty.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Nous rapportons le cas d'une patiente de 69 ans, qui a développé une impressionnante réaction à corps étranger autour d'implants en silicone métacarpo-phalangiens cassés, incluant une importante adénopathie axillaire 3 ans après la chirurgie. Les possibles arthroplasties de révision ont été envisagées, mais en raison du faible stock osseux, aucun implant régulier n'a pu être utilisé. A la place, un double RegJoint™ (Scaffdex Oy, Finlande), un implant en poly-L/D-lactide biorésorbable, a été utilisé pour chacune des 4 articulations métacarpo-phalangiennes. Lors du suivi, nous n’avons observé aucune récidive de synovite, d’adénopathie ou d'autres événements indésirables. La patiente s'est montrée très satisfaite des résultats de l'intervention et a pu réaliser des mouvements articulaires fonctionnels et sans douleur. L'implant restaurable RegJoint™ semble être une option de révision valable dans les cas d'échec d'une arthroplastie en silicone.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Revision arthroplasty, Reactive lymphadenopathy, Silicone arthroplasty, Silicone synovitis

Mots-clés : Arthroplastie de révision, Lymphadénopathie réactive, Arthroplastie en silicone, Synovite au silicone


Plan


© 2021  SFCM. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.