Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Anti-angiogéniques : mécanisme d’action et néphrotoxicité - 25/11/21

Angiogenesis inhibitors: mechanism of action and nephrotoxicity

Doi : 10.1016/j.nephro.2021.08.004 
Emmanuelle Clou a, , Yosu Luque b
a Soins Intensifs néphrologiques et rein aigu, département de néphrologie, hôpital Tenon, assistance publique, hôpitaux de Paris, Inserm UMR_S1155, Sorbonne université, Paris, France 
b Inserm UMR_S1155, Urgences néphrologiques et transplantation rénale, hôpital Tenon, Sorbonne Université, Paris, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Thursday 25 November 2021

Résumé

Dans le processus tumoral, l’angiogenèse va permettre l’approvisionnement mais aussi la dissémination des cellules cancéreuses. Le développement des anti-angiogéniques et plus particulièrement des anti-Vascular Endothelial Growth Factor (VEGF) a amélioré le pronostic et la survie de nombreux patients atteints de cancer. Le bévacizumab (anticorps monoclonal), l’aflibercept (VEGF-trap) et certains inhibiteurs de tyrosine kinase comme le sunitinib ont un mécanisme d’action similaire, basé sur une inhibition de la voie de signalisation du Vascular Endothelial Growth Factor. Ces traitements peuvent être associés à une chimiothérapie conventionnelle et sont de tolérance variable selon l’état général du patient et les facteurs de comorbidités associés. Les anti-angiogéniques ont une toxicité potentielle vasculaire et rénale, et sont donc soumis à une surveillance accrue pendant la durée du traitement. L’hypertension artérielle et la protéinurie sont les effets indésirables les plus fréquents, généralement contrôlables et réversibles à l’arrêt du traitement. Néanmoins, des toxicités plus sévères ont été rapportées comme des insuffisances rénales aiguës par atteinte glomérulaire ou vasculaire à type de microangiopathie thrombotique, mais aussi, plus rarement, par atteinte tubulo-interstitielle. Cet article vise à décrire les mécanismes d’action des anti-angiogéniques et leurs toxicités potentielles, en particulier rénales.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Tumoral angiogenesis is a key mechanism involved in the growth and spread of cancer cells. The development of angiogenesis inhibitors, particularly those targeting the Vascular Endothelial Growth Factor (VEGF) pathway, has improved the prognosis and survival of many cancer patients since they were approved in 2005 in France. Vascular Endothelial Growth Factor inhibitors have different mechanisms of action, targeting either the ligand (e.g. bevacizumab, anti-Vascular Endothelial Growth Factor monoclonal antibody; aflibercept, recombinant anti-Vascular Endothelial Growth Factor fusion protein), or its receptors such as tyrosine kinase inhibitors (e.g. sunitinib or sorafenib). These treatments can be combined with conventional chemotherapy, or other anti-cancer therapies, and are associated with variable tolerance depending on the patient's clinical condition and comorbidities. Additionally, angiogenesis inhibition may be associated with cardiovascular and/or kidney toxicity and therefore special monitoring is needed during the treatment duration. Development of hypertension and proteinuria are the commonest renal side effects; these are generally manageable and reversible when treatment is stopped. However, more severe toxicities have been reported such as acute kidney injury, glomerular and/or vascular insults such as thrombotic microangiopathy, and more rarely tubulointerstitial damage. The prescribing physician should be aware of these potentially serious. This article describes the mechanisms of action of antiangiogenic agents and their potential toxicities, with particular respect to the kidneys.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Anti-Vascular Endothelial Growth Factor, Hypertension, Microangiopathie thrombotique, Néphrotoxicité, Protéinurie

Keywords : Hypertension, Nephrotoxicity, Proteinuria, Thrombotic microangiopathy, Vascular Endothelial Growth Factor targeted therapies


Plan


© 2021  Société francophone de néphrologie, dialyse et transplantation. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.