Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Adherence to diagnostic and therapeutic practice guidelines for suspected cardiac implantable electronic device infections - 25/11/21

Évaluation de la prise en charge diagnostique et thérapeutique des suspicions d’infection de stimulateurs cardiaques et de défibrillateurs automatiques implantables endocavitaires

Doi : 10.1016/j.acvd.2021.06.010 
Guillaume De Ciancio a, Marie-Line Erpelding b, Laura Filippetti a, , François Goehringer c, Hugues Blangy a, Olivier Huttin a, d, Nelly Agrinier b, d, Yves Juillière a, d, Nicolas Sadoul a, d, Christine Selton-Suty a
a Department of Cardiology, CHRU NANCY, 54511 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
b Inserm, CIC, Faculty of Medicine, Épidémiologie Clinique, University of Lorraine, CHRU Nancy, 54505 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
c Department of Infectious Diseases, CHRU NANCY, 54511 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
d Faculty of Medicine, University of Lorraine, 54505 Vandœuvre-lès-Nancy, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 13
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Summary

Background

Despite guidelines describing the optimal diagnostic and therapeutic procedures for patients with suspected cardiac implantable electronic device (CIED) infections, their management is often challenging.

Aims

To describe our diagnostic and therapeutic practices for suspected CIED infection, and to compare them with European Heart Rhythm Association (EHRA) guidelines.

Methods

Patients hospitalized in the tertiary care Nancy University Hospital for suspected CIED infection from 2014 to 2019 were included retrospectively. We applied the EHRA classification of CIED infection, and compared diagnostic and therapeutic management with the EHRA guidelines.

Results

Among 184 patients (mean age 72.3±12.4 years), 137 had a proven infection of the lead (by transthoracic echocardiography/transoesophageal echocardiography, 18F-fluorodesoxyglucose positron emission tomography/computed tomography or positive culture of the lead) or an isolated pocket infection without proof of lead infection, and 47 had no proof of CIED infection. According to the EHRA classification, CIED infection was considered as definite in 145 patients and possible in 31 and was excluded in eight patients. Regarding recommended diagnostic procedures, blood cultures were performed in 90.8%, transthoracic echocardiography in 97.8%, transoesophageal echocardiography in 85.9%, 18F-fluorodesoxyglucose positron emission tomography/computed tomography in 50.5% and imaging for embolisms in 78.3% of the patients. Compared with therapeutic recommendations for the 145 cases of definite CIED infection, device removal was performed in 96 patients (66.2%) and antibiotic therapy was prescribed in 130 (89.7%), with a duration equal to or longer than that recommended in 105 (72.4%) of the patients.

Conclusion

This study underlines the difficulties in following theoretical guidelines in daily practice, where both technical and human considerations interfere with their strict appliance.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

Malgré les recommandations à propos des investigations diagnostiques et thérapeutiques des suspicions d’infection de dispositifs médicaux électroniques intracardiaques (PM/DAI), leur prise en charge reste difficile.

Objectif

Décrire nos pratiques diagnostiques et thérapeutiques devant une suspicion d’infection de PM/DAI et les comparer aux recommandations de l’European Heart Rhythm Association (EHRA).

Méthodes

Étude rétrospective incluant les patients hospitalisés au CHRU de Nancy pour suspicion d’infection de PM/DAI entre 2014 et 2019. Nous avons appliqué la classification de l’EHRA et comparé notre prise en charge à leurs recommandations.

Résultats

Parmi 184 patients (moyenne d’âge 72,3±12,4 ans), 137 avaient une infection de sonde authentifiée (par ETT/ETO, TEP-scanner ou positivité de la culture de sonde) ou une infection de loge et 47 n’avaient pas d’atteinte prouvée de sonde ni de loge. Selon l’EHRA, une infection du dispositif était considérée comme certaine chez 145 patients, possible chez 31 et exclue chez 8. Comparativement aux investigations recommandées, des hémocultures ont été réalisées chez 90,8 % des patients, une ETT chez 97,8 %, une ETO chez 85,9 %, un TEP-scanner chez 50,5 % et une recherche d’embolisation par imagerie chez 78,3 %. Comparativement au traitement recommandé parmi les 145 infections certaines, une extraction a été réalisée chez 96 patients (66,2 %). Une antibiothérapie a été menée chez 130 patients (89,7 %) avec une durée supérieure ou égale à celle recommandée chez 105 patients (72,4 %).

Conclusion

Cette étude souligne les difficultés à appliquer les recommandations en pratique courante, où des considérations techniques et humaines interfèrent avec la théorie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Cardiac implantable electronic device, Infection, Infective endocarditis, Adherence to guidelines, Device removal

Mots clés : Défibrillateur automatique implantable, Infection, Endocardite infectieuse, Adhésion aux recommandations, Extraction

Abbreviations : [18F]FDG PET/CT, CIED, CT, ESC, EHRA, ICD, IE, PCR, PPM, TOE, TTE


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 114 - N° 10

P. 634-646 - octobre 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Current treatment of symptomatic aortic stenosis in elderly patients: Do risk scores really matter after 80 years of age?
  • Claire Bouleti, Morgane Michel, Antoine Jobbe Duval, Thibaut Hemery, Pierre-Philippe Nicol, Romain Didier, Floriane Zeyons, Oualid Zouaghi, Didier Tchetche, Clémence Delon, Maxence Delomez, Alain Dibie, David Attias, Hervé Le Breton, Bertrand Cormier, Jean-François Obadia, Christophe Tribouilloy, Emmanuel Lansac, Karine Chevreul, Nicole Naccache, Hélène Eltchaninoff, Martine Gilard, Bernard Iung
| Article suivant Article suivant
  • Long-term mortality after ST-elevation myocardial infarction in the reperfusion and modern secondary prevention therapy era according to coronary artery disease extent: The FAST-MI registries
  • Thibaud Brunet, Laurent Bonello, Chekrallah Chamandi, Victoria Tea, Olivier Nallet, Thibault Lhermusier, Romain Gallet, Jean-Noel Labèque, Franck Albert, François Schiele, Jean Ferrières, Tabassome Simon, Nicolas Danchin, Etienne Puymirat, FAST-MI investigators

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.