Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Complications des bandelettes sous urétrales : une revue de la littérature par le Comité d’urologie et pelvipérinéologie de la femme de l’Association française d’urologie - 25/11/21

Complications of mid-urethral sling – A review from the Committee for Female Urology and Pelviperineology for the French Association of Urology

Doi : 10.1016/j.purol.2021.09.007 
L. Even a, B. Tibi b, I. Bentellis b, P.J. Treacy b, N. Berrogain c, P.O. Bosset d, S. Campagne-Loiseau e, V. Cardot f, T. Charles g, X. Deffieux h, L. Donon i, F. Girard j, J.-F. Hermieu k, S. Hurel l, J. Klap m, F. Meyer n, L. Peyrat o, C. Thuillier p, A. Vidart d, L. Wagner q, J.N. Cornu r,
a Cabinet d’urologie, espace santé 3 83500 La Seyne sur Mer, clinique du Cap d’Or, 83500 La Seyne sur mer, Polyclinique Les Fleurs, 83190 Ollioules, France 
b Service d’urologie, université de Nice-Sophia Antipolis, hôpital Pasteur 2, CHU de Nice, 06000 Nice, France 
c Clinique Ambroise-Paré, 31100 Toulouse, France 
d Service d’urologie, hôpital Foch, 40, rue Worth, 92150 Suresnes, France 
e Service de gynécologie-obstétrique, CHU Estaing, Clermont-Ferrand, France 
f Clinique de Meudon-Clamart, 3, avenue de Villacoublay, 92360 Meudon, France 
g Service d’urologie, CHU La Miletrie, 86000 Poitiers, France 
h Service de gynécologie-obstétrique, hôpital Antoine-Béclère (AP–HP), 92140 Clamart, France 
i Clinique de la Côte Basque, 64100 Bayonne, France 
j Service d’urologie, clinique Oudinot Fondation Cognac-Jay, 2, rue Rousselet, 75007 Paris, France 
k Service d’urologie, hôpital Bichat, AP–HP, Paris, France 
l Service d’urologie, hôpital européen Georges-Pompidou, AP–HP, Paris, France 
m Service d’urologie, hôpital Privé Claude Galien, 91480 Quincy-sous-Sénart, France 
n Service d’urologie, hôpital Saint-Louis, AP–HP, Paris, France 
o Service d’urologie, clinique Turin, 75008 Paris, France 
p Service d’urologie, CHU Grenoble-Alpes, 38000 Grenoble, France 
q Service d’urologie, CHU de Nîmes, place du Pr-Robert-Debré, 30029 Nîmes cedex 9, France 
r Service d’urologie, université de Rouen, hôpital Charles-Nicolle, 1, rue de Germont, 76000 Rouen, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 26
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La mise en place d’une bandelette sous-urétrale est le gold standard dans la prise en charge chirurgicale de l’incontinence urinaire d’effort de la femme en France. L’efficacité de ce matériel n’est plus à démontrer mais les complications per- et postopératoires font l’objet à l’heure actuelle d’une controverse importante en Europe mais également outre-Manche et outre-Atlantique ayant conduit à la modification des indications opératoires. En France, la réglementation évolue également avec un encadrement plus strict des indications opératoires par RCP et une obligation de suivi postopératoire à court, moyen et long terme.

Objectifs

Dans ce contexte, le CUROPF a entrepris de réaliser une revue de la littérature rassemblant les preuves scientifiques disponibles concernant la survenue de complications per- et postopératoires relatives à la pose de BSU.

Matériel et méthode

La recherche bibliographique a été réalisée à partir de la base de données Medline et 123 articles ont été retenus.

Résultats

L’analyse des données met en évidence des complications variées, dépendantes du matériel implanté, du terrain initial et de l’indication opératoire. La bandelette sous-urétrale rétro-pubienne est pourvoyeuse de plus d’effraction vésicale peropératoire (jusqu’à 14 %), plus de douleurs sus pubiennes (4 %) et plus de rétention aiguë d’urine et dysurie en postopératoire (jusqu’à respectivement 19,7 % et 26 %). La bandelette sous-urétrale trans obturatrice est responsable de plus d’effraction vaginale peropératoire (10,9 %), plus de douleur de membre inférieur d’origine neurologique (jusqu’à 26,7 %). Le risque de survenue d’un syndrome d’HAV est similaire dans les 2 voies d’abord (33 %). Mais ces risques de complications sont à pondérer par un fort impact de la chirurgie de l’incontinence urinaire sur l’amélioration de la qualité de vie globale de ces femmes.

Conclusion

Ainsi la connaissance de ces risques ne doit pas limiter l’indication de la prise en charge de l’incontinence urinaire d’effort par la pose de la BSU mais doit permettre de pondérer les indications opératoires en fonction du terrain, d’informer les patientes de manière éclairée et les surveiller étroitement sur long terme.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Placement of a mid-urethral sling is the gold standard in the surgical management of stress urinary incontinence in women in France. The cure rate of this material is no longer to be demonstrated, but the per- and post-operative complications are currently the subject of a growing controversy not only in Europe but also across the Channel and across the Atlantic, having led to the modification of operative indications. In France, recommendations are also evolving with a stricter framework for indications for surgery by multidisciplinary consultation meeting and an obligation for postoperative follow-up in the short and long term.

Objectives

In this context, CUROPF realized a review of the literature bringing together the available scientific evidence concerning the occurrence of per- and post-operative complications relating to the installation of mid urethral sling. The bibliographic search was carried out using the Medline database and 123 articles were selected.

Results

Analysis of the data highlights various complications, depending on the implanted material, the patient and the indication for surgery. The retro-pubic mid urethral sling provides more bladder erosion during surgery (up to 14%), more suprapubic pain (up to 4%) and more acute urinary retention (up to 19,7%) and postoperative dysuria (up to 26%). The trans obturator mid-urethral sling is responsible for more vaginal erosion during the operation (up to 10,9%), more lower limb pain of neurological origin (up to 26,7%). The risk of developing over active bladder is similar in both procedures (up to 33%). But these risks of complications must be balanced by the strong impact of urinary incontinence surgery on the overall quality of life of these women.

Conclusion

Thus, surgical failure and long term complications exist but should not limit the surgical management of stress urinary incontinence with mid urethral tape. Women should be treated with individualized decision-making process and long-term follow -up is necessary.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Incontinence urinaire, Incontinence urinaire d’effort, Bandelette sous-urétrale, Bandelette sous-urétrale trans obturatrice, Bandelette sous-urétrale rétro-pubienne, Mini bandelette, Complications chirurgicales, Érosion vaginale, Érosion vésicale, Troubles urinaires du bas appareil, Hyperactivité vésicale, Douleur

Keywords : Urinary incontinence, Stress urinary incontinence, Mid uréthral sling, Tension free vaginal tape, Trans obturator tension free vaginal tape, Retropubic tension free vaginal tape, Minisling, Surgical complications, Surgical failures, Vaginal erosion, Bladder erosion, Urinary dysfunction, Over active bladder, Pain


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 17

P. 1141-1166 - décembre 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Progrès en urologie pelvi-périnéologie, 10 ans déjà
  • X. Deffieux
| Article suivant Article suivant
  • Fracture du pelvis et conséquences urogénitales chez la femme : revue de la littérature
  • P. Gueudry, C. Cardaillac, S. Gauthier, K. Brulefert, V. Dochez, T. Thubert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.