Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comparaison des voies d’abords peno-scrotales et perineales pour l’implantation d’un sphincter urinaire artificiel chez l’homme - 25/11/21

Comparison of penoscrotal and perineal approaches for implantation of an artificial urinary sphincter in man

Doi : 10.1016/j.purol.2021.08.238 
T. Brierre , M. Roumiguie, M. Soulie, P. Rischmann, M. Thoulouzan, X. Game
 Département d’Urologie, Transplantation Rénale et Andrologie, CHU Rangueil, TSA 50032, 31059 Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le sphincter urinaire artificiel est considéré comme le traitement de référence de l’incontinence urinaire de l’homme par insuffisance sphinctérienne. L’objectif de notre étude était de comparer les résultats fonctionnels et les complications de la voie péno-scrotale et de la voie périnéale pour l’implantation d’un sphincter urinaire artificiel.

Matériel et méthodes

Une étude rétrospective, monocentrique, comparant les résultats péri-opératoires et à long terme, des primo-implantations de sphincter urinaire artificiel chez l’homme, réalisées par voie péno-scrotale ou par voie périnéale a été menée dans un centre hospitalo-universitaire français.

Résultats

Entre avril 2004 et février 2019, 175 patients ont été implantés (118 par voie péno-scrotale et 57 par voie périnéale) par 19 chirurgiens. Le choix de la voie d’abord dépendait des habitudes du chirurgien. Le suivi moyen était de 34,2±35,6 mois. La taille des manchettes implantées était inférieure dans le groupe péno-scrotale (4 [4 ;5] vs 4,5[4 ;5] p<0,001). En fin de suivi, les taux de continence complète, de continence sociale, de reprise chirurgicale, d’explantation et de révision étaient comparables entre les deux groupes.

Conclusion

Les résultats fonctionnels et les complications de la voie péno-scrotale et de la voie périnéale étaient comparables. Des études prospectives multicentriques sont nécessaires afin de confirmer ces résultats.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Artificial urinary sphincter is considered the gold standard of treatment for male urinary incontinence because of intrinsic sphincter deficiency. The objective of our study was to compare the functional results and complications of the penoscrotal and perineal incision for the implantation of artificial urinary sphincter.

Material and methods

A retrospective, monocentric study comparing the perioperative and long-term results of primary implantation of an artificial urinary sphincter in men, performed by the penoscrotal or the perineal incision, was conducted in a French university hospital.

Results

Between April 2004 and February 2019, 175 patients were implanted (118 by penoscrotal incision and 57 by perineal incision) by 19 surgeons. Cuff placement approach depended on surgeon preference. The average follow-up was 34.2 ± 35.6 months. Cuff size was smaller in the penoscrotal group (4 [4;5] vs 4.5[4;5] p<0.001). At the end of follow-up, the rates of complete continence, social continence, reintervention for any reason, explantation, and revision was similar between the two groups.

Conclusion

Long-term outcomes of penoscrotal and perineal artificial sphincter implantation were similar between the two groups. Prospective multicenter studies are needed to confirm these results.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Incontinence urinaire de l’homme, Sphincter urinaire artificiel, Urètre, Voie péno-scrotale, Voie périnéale

Keywords : Male urinary incontinence, Artificial urinary sphincter, Urethra, Penoscrotal incision, Perineal incision


Plan


© 2021  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 17

P. 1182-1191 - décembre 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Vesico-vaginal fistula in Tunisia: Epidemiology and risk factors of treatment failure
  • S. Zaghbib, M. Chakroun, A. Saadi, H. Boussaffa, A. Bouzouita, A. Derouiche, M.R. Ben Slama, H. Ayed, M. Chebil
| Article suivant Article suivant
  • Validation psychométrique des critères de Convergences PP
  • V. Quistrebert-Davanne, J.-B. Hardouin, T. Riant, S. Ploteau, J. Rigaud, A. Levesque

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.