Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le syndrome de Flory (oligoarthrites lymphomonocytaires ou pauvres en polynucléaires) : un diagnostic ou un pronostic ? - 01/01/03

Doi : 10.1016/S1169-8330(03)00054-1 

Bernard  Amor * ,  Paulo  Reis,  Roula  Nahal,  Maxime  Dougados*Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif. - Identifier une nouvelle entité clinique d'arthrites chroniques et/ou un facteur de bénignité d'arthrites chroniques.

Méthodes. - Douze patients souffrant de mono ou d'oligoarthrites ont été suivis plus de 10 ans sans parvenir à les classer dans un des cadres nosologiques actuellement définis.

Résultats. - Ces 12 patients avaient en commun les caractères suivants : des liquides synoviaux, inflammatoires mais à prédominance lymphomonocytaire tout au long de l'évolution ; une évolution par poussées entrecoupées de longues rémission ; l'absence de lésions articulaires cliniques ou radiologiques même chez les malades suivis jusqu'à 30 ans ; l'excellente efficacité des traitements locaux (corticothérapie surtout) ; l'absence d'efficacité des traitement de fond (dont la nécessité ne s'impose souvent pas) ; le jeune âge des patients au début et un sex-ratio voisin de 1. La comparaison avec les liquides synoviaux de 59 patients atteints de polyarthrite rhumatoïde montre que le chiffre absolu de lymphomonocytes n'est pas différent dans les 2 entités. C'est le chiffre absolu et le pourcentage de polynucléaires qui est significativement diminué chez ces 12 patients.

Conclusion. - Ces caractères et en particulier l'excellent pronostic fonctionnel conduisent à identifier ces patients sous la dénomination d'arthrite lymphomonocytaire idiopathique ou pour prendre en compte la pauvreté de ces liquides en polynucléaires sous celle de syndrome de Flory, nom du premier malade observé.

Mots clés  : Monoarthite ; Oligoarthrite ; Liquide synovial lymphomonocytaire ; Facteur pronostic.

Abstract

Objective. - To identify a new clinical entity of chronic arthritis and /or a new prognosis factor of benign outcome.

Methods. - Twelve patients with chronic arthritis with a follow-up of more than 10 years cannot be classified in none of the actually define clinical entities. Synovial fluids of these 12 patients were predominantly lymphomonocytic. They were compared with those of 59 rheumatoid arthritis patients.

Results. - In addition to their lympho-monocytic synovial fluids, the 12 patients have in common: a long term evolution with periods of remission; the absence of clinical or radiological joint damages even in those with a 30 years followup; a good efficacy of local treatments (mainly corticosteroid); the inefficacy of the “second line” drugs; the young age of patients at onset and a sex-ratio near to 1. When compared with rheumatoid arthritis synovial fluids, it appears that the absolute number of lympho-monocytes is similar in the 2 groups but that the absolute number and the percentage of PMN is lower in the 12 patients than in rheumatoid arthritis.

Conclusion. - We propose to identify these patients as lymphomonocytic idiopathic arthritis or to take into account, the low level of PMN, as Florysyndrome, the name of the first patient.

Mots clés  : Monoarthritis ; Oligoarthritis ; Lymphomonocytic synovial fluid ; Prognosis factor.

Plan



© 2003  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 70 - N° 3

P. 239-245 - mars 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Valeur diagnostique de la sérologie de Lyme systématique chez les patients présentant un rhumatisme inflammatoire débutant vivant dans une région non endémique
  • Géraldine Muller, Anne Cherasse, Jean Baptiste Bour, Christian Tavernier, Jean Francis Maillefert
| Article suivant Article suivant
  • Valeur pronostique du scanner précoce chez les patients souffrant de radiculalgie commune par hernie discale lombaire. Étude prospective
  • Catherine Beauvais, Marc Wybier, Pascal Chazerain, Marc Harboun, Frédéric Lioté, Jacques Roucoulès, Anne Claude Koeger, Laurence Bellaiche, Philippe Orcel, Thomas Bardin, Jean-Marc Ziza, Jean Denis Laredo

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.