Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Valeur pronostique du scanner précoce chez les patients souffrant de radiculalgie commune par hernie discale lombaire. Étude prospective - 01/01/03

Doi : 10.1016/S1169-8330(03)00044-9 

Catherine  Beauvais ah * ,  Marc  Wybier bh 1 ,  Pascal  Chazerain ch ,  Marc  Harboun d ,  Frédéric  Lioté eh ,  Jacques  Roucoulès fh ,  Anne Claude  Koeger gh ,  Laurence  Bellaiche bh ,  Philippe  Orcel eh ,  Thomas  Bardin eh ,  Jean-Marc  Ziza ch ,  Jean Denis  Laredo bh *Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

But de l'étude. - Recherche prospective d'une relation entre l'évolution d'une lomboradiculalgie commune par hernie discale et les résultats d'un scanner réalisé précocement. De nombreux patients souffrant d'une sciatique ont un scanner lombaire précoce sans que le bénéfice médical de cette pratique ait été évalué.

Patients et méthodes. - Soixante-dix-huit patients ayant une cruralgie ou une sciatique commune depuis moins d'un mois ont eu un scanner lombaire. L'examen a montré une hernie discale concordante chez 75 d'entre eux. Ces 75 patients ont été traités médicalement. Soixante d'entre eux ont pu être réexaminés à 3 mois et donc répartis en deux groupes selon leur état clinique, le groupe 1 correspondant à une amélioration (guérison complète ou partielle) et le groupe 2 à l'échec du traitement médical. Les résultats du scanner ont ensuite été comparés dans les deux groupes.

Résultats. - Aucune caractéristique morphologique de la hernie discale n'est significativement corrélée à l'évolution clinique des patients revus trois mois après le début des symptômes. La migration en hauteur de la hernie discale était en moyenne plus ample chez les malades améliorés, mais ce résultat n'est pas significatif (p = 0,07).

Conclusion. - Dans cette étude, la réalisation précoce d'un scanner lombaire ne permet pas de prédire l'évolution d'une lomboradiculalgie par hernie discale. Aucun critère scanographique ne caractérise les patients qui ont eu une évolution défavorable, critère qui aurait permis de les orienter rapidement vers un traitement radical. Nous concluons que la réalisation précoce d'un scanner lombaire n'a aucun intérêt pronostique dans la lomboradiculalgie commune.

Mots clés  : Sciatique ; Rachis ; Disque intervertébral ; Tomodensitométrie.

Abstract

Objective. - To prospectively evaluate the relationship between the early computerized tomography (CT) features of disk herniation and the clinical outcome in patients with recent-onset sciatic or femoral neuralgia treated conservatively. Early CT is often used, despite the absence of data on usefulness for predicting outcomes.

Methods. - Of 78 patients with sciatica or femoral neuralgia of less than 1 month's duration, presumably due to a disk herniation, 75 were found by CT to have a disk herniation at the expected level. All patients were treated conservatively. The 60 patients who were reassessed clinically after 3 months were included in the study. Based on the results of the clinical assessment, the patients were classified as having a good outcome (complete or partial recovery) or a poor outcome. CT findings were compared in these two groups.

Results. - None of the features of disk herniation studied on the CT scans were significantly correlated with the clinical outcome. A larger herniation or presence of a free fragment was more common in the good outcome group, but the differences were not statistically significant (p = 0.07).

Conclusion. - In this study, early CT scan did not predict the clinical outcome of patients with nerve root pain from lumbar disk herniation. None of the CT criteria were associated with a poor clinical outcome. Early CT scan has no prognostic value in this setting.

Mots clés  : Sciatica ; Spine ; Intervertebral disk ; Computed tomography.

Plan



© 2003  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 70 - N° 3

P. 246-252 - mars 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le syndrome de Flory (oligoarthrites lymphomonocytaires ou pauvres en polynucléaires) : un diagnostic ou un pronostic ?
  • Bernard Amor, Paulo Reis, Roula Nahal, Maxime Dougados
| Article suivant Article suivant
  • Existe-t-il des facteurs prédictifs de l'efficacité à long terme de la viscosupplémentation par hylane GF-20 dans la gonarthrose ?
  • Thierry Conrozier, Pierre Mathieu, Anne-Marie Schott, Isabelle Laurent, Touria Hajri, Pierre Crozes, Pierre Grand, Henri Laurent, François Marchand, Francis Meignan, Eric Noel, Yves Rozand, Jean-François Savoye, Eric Vignon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.