Table des matières EMC Démo S'abonner

Chikungunya - 18/12/21

[8-063-A-20]  - Doi : 10.1016/S1166-8598(21)44955-0 
A. Le Faou  : Professeur émérite
 EA 3452 CITHEFOR, Faculté de médecine maïeutique et métiers de la santé, Campus Brabois santé, Université de Lorraine, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy, France 

Résumé

Le chikungunya (« maladie de l'homme courbé » en langue Makondé) est une arbovirose transmise à l'homme par deux moustiques du genre Aedes, Aedes aegypti et Aedes albopictus. L'agent responsable, Chikungunya virus (CHIKV) est un Alphavirus. Au sein de ce genre, c'est l'agent responsable du plus grand nombre d'atteintes et dont le territoire est le plus étendu. La maladie, longtemps endémique en Afrique et en Asie, était transmise au sein des populations humaines par A. aegypti avec des épidémies régulières mais d'importance limitée. CHIKV a vu son territoire s'étendre à partir de 2004 et gagner pratiquement toute la bande intertropicale. Cela est dû en partie à son adaptation à A. albopictus mais aussi à une facilité de colonisation d'un nouvel environnement et à une capacité à proliférer dans les territoires colonisés : aussi est-il devenu le principal vecteur de CHIKV. Dans des pays tempérés, des cas d'importation sont régulièrement décrits chez des voyageurs revenant de régions d'endémie. En relation avec ces cas, des épidémies estivales, d'importance variable, sont décrites dans les pays méditerranéens (par exemple Italie et France) mais sans implantation du virus. Bien que, dans la majorité des cas, la maladie soit bénigne, les douleurs articulaires invalidantes, caractéristiques de cette maladie, lui ont donné son nom. Lors des épidémies à la Réunion et en Inde, en 2005-2006, des formes mortelles et des atteintes neurologiques graves ont été décrites chez les patients âgés et débilités ainsi que chez les nouveau-nés infectés dans le péripartum. En plus des atteintes articulaires chroniques, des séquelles neurosensorielles ont été décrites. Aussi le chikungunya, au même titre que la dengue avec laquelle il est parfois confondu, est devenu un problème de santé publique mondial. En l'absence de traitement, des études pour la mise au point d'un vaccin sont actuellement menées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Chikungunya, Alphavirus, Aedes, Arbovirose, Dengue, Zika


Plan


 Les annexes indiquées dans ce PDF sont présentes dans la version étendue de l'article disponible sur www.em-consulte.com/.


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Dengue, fièvre jaune et autres arboviroses
  • P. Dussart, R. Cesaire, A. Sall
| Article suivant Article suivant
  • Hantavirus
  • C. Penalba, J.-M. Galempoix

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.